Yémen : Mattis appelle à des négociations de paix d’ici 30 jours

Le secrétaire américain à la Défense appelle les belligérants au Yémen à cesser les hostilités et à ouvrir des négociations d’ici trente jours. James Mattis a rencontré plusieurs dirigeants arabes le week-end dernier en marge d’une conférence sur la sécurité à Bahreïn. Il estime que l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis sont prêts à entamer des discussions.

« Nous appelons toutes les parties, a déclaré James Mattis, les Houthis et la coalition arabe, à se rencontrer en Suède en novembre et parvenir à une solution. Pas pour discuter de problèmes annexes comme la durée des discussions ou la taille de la table autour de laquelle ils vont se rencontrer. »

Et de poursuivre : « Cela doit cesser, nous devons remplacer le combat par le compromis. D’ici trente jours nous voulons voir tout le monde autour d’une table de négociations sur la base d’un cessez-le-feu, d’un retrait de la frontière, et d’un arrêt des bombardements. Cela permettra à l’envoyé spécial de l’ONU Martin Griffith de les réunir en Suède pour mettre un terme à cette guerre. C’est le seul moyen de résoudre ce conflit. Nous devons avancer vers un processus de paix et nous ne pouvons pas repousser cela à plus tard, nous devons faire cela dans les trente jours, ce conflit a assez duré, et je crois que les Saoudiens et les Emiratis sont prêts. Et en réalité, si les Houthis n’avaient pas quitté les derniers pourparlers engagés par Martin Griffith, nous serions probablement déjà sur la bonne voie. »

Pompeo demande la fin des frappes de la coalition menée par Riyad

De son côté, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a appelé mardi à la fin des hostilités au Yémen, demandant que cessent les frappes aériennes de la coalition menée par l’Arabie saoudite ainsi que les tirs des rebelles Houthis. « L’heure est maintenant à la fin des hostilités, ce qui inclut les tirs de missiles et de drones venant de zones contrôlées par les Houthis (...). Les frappes aériennes de la coalition doivent ensuite cesser dans toutes les zones peuplées du Yémen », a déclaré M. Pompeo dans un communiqué.

La guerre au Yémen oppose des forces pro-gouvernementales aux rebelles Houthis, soutenus par l’Iran et qui se sont emparés en 2014 et 2015 de vastes régions du pays, dont la capitale Sanaa. En mars 2015, une coalition sous commandement saoudien est intervenue militairement au Yémen en soutien aux forces pro-gouvernementales.

Le conflit a fait quelque 10 000 morts, selon l’ONU. L’Arabie saoudite a été accusée à plusieurs reprises de bavures ayant coûté la vie à des centaines de civils. L’armée américaine fournit aux forces saoudiennes une aide, notamment pour le ciblage de ses raids et le partage de renseignements.
Avec RFI

Dans la même rubrique

Conseil des ministres du 26 décembre 2018

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 26 décembre 2018, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 14 H 20 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian (...)

Développement personnel : Acquérir l’estime de soi en dix leçons (première partie)

L’estime de soi se définit comme étant le jugement que nous portons sur nous-même. C’est la capacité de se respecter et de s’aimer. Et pour y arriver, il faut croire en nos compétences, en notre (...)

Attentat de Strasbourg : Chérif Chekatt abattu par la police

Chérif Chekatt, l’auteur présumé de l’attentat de mardi 11 décembre contre le marché de Noël à Strasbourg, a été abattu par la police jeudi soir dans le quartier Neudorf. Chérif Chekatt, a été abattu au 74 (...)

« Gilets jaunes » : Emmanuel Macron va s’exprimer ce lundi

Au surlendemain d’une nouvelle journée de mobilisation des « gilets jaunes », le président français Emmanuel Macron va s’adresser à la Nation ce lundi 10 décembre. Avant cela, il recevra élus et (...)

Commentez