Mauritanie : Retiré de l’AGOA, le pays dénonce la "trahison" des Etats-Unis

Le gouvernement de la Mauritanie digère mal la décision des Etats-Unis de lui retirer le statut de partenaire commercial privilégié en Afrique formulé sous l’acronyme AGOA. Dans un communiqué, Nouakchott tance Washington, accusé de fouler aux pieds les relations bilatérales entre les deux pays.

A l’occasion de la révision annuelle du programme AGOA (Africa Growth and opportunity act loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique) la semaine dernière, le président américain Donald Trump a décidé d’exclure la Mauritanie de ce programme. Les états unis ont dénoncé la persistance de pratiques de ‘’travail forcé’’ et ‘’d’esclavage’’ héréditaires pour justifier cette exclusion qui prendra effet dès le 1er janvier.

Si dans les faits Nouakchott n’a pas grand-chose à perdre au regard du faible poids de ses échanges commerciaux avec Washington, seulement 80 millions d’euros de marchandises américaines importées et 1,33 million d’euros de marchandises exportées vers les Etats-Unis. La Mauritanie s’indigne ainsi de la symbolique qu’implique cette décision. Elle s’indigne également du poids deux mesures dans la politique de sanctions américaines.

Arlette BAYALA avec Africanews

Dans la même rubrique

Augmentation du prix du carburant : un devoir de vérité et de responsabilité.

Face à la presse de son pays qui l’a accompagné en France, et au sujet de l’augmentation du prix du carburant, le président du Faso n’a pas fait dans la langue de bois. Roch Marc Christian Kaboré a (...)

Burkina Faso : Une délégation de la BRVM reçue par le Premier Ministre

Une délégation de la Bourse de régional des valeurs mobilière conduite par Edoh Kossi Amenouvé, Directeur Général de la BRVM et DC/ BR de UEMOA a été reçue ce lundi 12 novembre par le premier ministre (...)

Commentez