Mauritanie : Retiré de l’AGOA, le pays dénonce la "trahison" des Etats-Unis

Le gouvernement de la Mauritanie digère mal la décision des Etats-Unis de lui retirer le statut de partenaire commercial privilégié en Afrique formulé sous l’acronyme AGOA. Dans un communiqué, Nouakchott tance Washington, accusé de fouler aux pieds les relations bilatérales entre les deux pays.

A l’occasion de la révision annuelle du programme AGOA (Africa Growth and opportunity act loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique) la semaine dernière, le président américain Donald Trump a décidé d’exclure la Mauritanie de ce programme. Les états unis ont dénoncé la persistance de pratiques de ‘’travail forcé’’ et ‘’d’esclavage’’ héréditaires pour justifier cette exclusion qui prendra effet dès le 1er janvier.

Si dans les faits Nouakchott n’a pas grand-chose à perdre au regard du faible poids de ses échanges commerciaux avec Washington, seulement 80 millions d’euros de marchandises américaines importées et 1,33 million d’euros de marchandises exportées vers les Etats-Unis. La Mauritanie s’indigne ainsi de la symbolique qu’implique cette décision. Elle s’indigne également du poids deux mesures dans la politique de sanctions américaines.

Arlette BAYALA avec Africanews

Dans la même rubrique

Programme d’urgence pour le Sahel/Burkina : Les résultats sont satisfaisants

Le Conseil d’orientation stratégique du Programme d’urgence pour le Sahel (COS/PUS) a tenu sa 2e session ce vendredi 18 janvier 2019 à la Primature. Selon le ministre de la Sécurité Clément Sawadogo (...)

Algérie : co-entreprise entre Sonatrach et Total pour produire du polypropylène

Le géant public algérien Sonatrach et le groupe français pétrolier Total ont entériné jeudi à Oran (nord-ouest de l’Algérie) la création d’une société commune, Step, qui construira et exploitera le premier (...)

Commentez