Nigeria : Elle tue la fille de sa rivale avec de l’insecticide

Zulac Kabiru, une femme au foyer âgée de 20 ans, a été arrêtée par la police de l’Etat du Niger au Nigeria, pour le meurtre présumé de la fille de sa rivale âgée de seulement huit mois, dans le village de Danauta, dans la zone du gouvernement local de Mariga.

Le 9 septembre 2018, Kabiru aurait secrètement donné au bébé de sa coépouse, Rukaiya Kabiru, un insecticide fabriqué localement, connu sous le nom de « ota piapia ».Northern City News a appris qu’avant l’incident, Zulac et Rukaiya avaient eu un différend difficile à résoudre.Il a été rapporté que leur mari, Kabiru Labbo, avait alerté les policiers de la division de Bangi sur l’incident, ce qui avait entraîné l’arrestation de la suspecte.S’adressant à Northern City News, la suspecte a déclaré que, depuis que son mari s’était marié avec sa coépouse, il y avait eu des problèmes quotidiennement dans la famille.

J’ai mis mon mari en garde de ne pas épouser une autre femme, mais il n’a pas écouté. La deuxième épouse avait l’habitude de m’insulter et de m’attaquer à tout moment et un jour, j’ai décidé d’empoisonner sa fille de huit mois pour augmenter son chagrin ; pour qu’elle apprenne à respecter ses supérieurs dans la famille. Avant que mon mari ne l’épouse, je me suis opposée au mariage. Nous vivions en paix mais quand elle est venue, elle a divisé la famille. Mon mari lui a accordé plus d’attention et depuis lors, notre famille est en ruine. Lorsqu’on lui a demandé si elle ressentait des remords pour son action, Zulac a répondu : C’était le travail du diable ; Je ne sais pas quand je l’ai fait, c’était un acte pervers., a-t-elle déclaré.

Dans la même rubrique

Une fillette d’un an survit miraculeusement après être tombée sous le train

La scène s’est produite mardi dans une gare de Mathura, dans l’Etat de l’Uttar Pradesh, au nord de l’Inde. Une famille venait de monter dans le train lorsque le père s’est fait voler son portefeuille (...)

Stressés par la vie quotidienne, ils paient pour être mis en prison

En Corée du Sud, certains habitants ont trouvé un moyen de faire baisser la pression. Stressés par leur travail et les exigences de la vie quotidienne, ils paient pour être mis en prison et être (...)

Commentez