Elections en RDC : Vital Kamerhe se désiste au profit de Félix Tshisekedi

En RDC, l’UDPS et l’UNC scellent une alliance pour la présidentielle. Leurs leaders Vital Kamerhe et Félix Tshisékédi ont signé un accord à Nairobi, au Kenya ce vendredi 23 novembre 2018. Principal point : Vital Kamerhe se désiste au profit de Félix Tshisekedi qui, en cas de victoire, lui garantit le poste de Premier ministre. Les deux hommes marchent désormais main dans la main et pour une période de dix ans.

L’accord a été signé à l’hôtel Séréna de Nairobi. Les deux hommes parlent d’un « ticket gagnant ». Ils ont formé une plateforme appelée « Cap pour le Changement », présidée par Félix Tshisekedi qui devient candidat unique. En cas de victoire, il choisira Vital Kamerhe comme chef du gouvernement.

Puis au bout de cinq ans, ils inverseront les rôles. Donc l’accord couvre une décennie, avec un mandat présidentiel chacun et une primature chacun. Les deux hommes se sont partagés la carte électorale, le but étant une convergence de voix entre l’UNC, bien implantée dans l’est, et l’UDPS plutôt au centre et à l’ouest.

Partage aussi des postes
L’UDPS contrôlera les Affaires étrangères, l’Intérieur, la Sécurité et l’Assemblée. En plus de la magistrature, l’UNC obtiendra la présidence du Sénat, la gouvernance de la Banque centrale, les ministères des Finances, des Infrastructures de la Défense et de la Justice.

Leurs deux partis ont précisé que leur plateforme était ouverte à d’autres ralliements, ajoutant que d’autres candidats et mouvements étaient intéressés, sans toutefois les nommer.Alors que la campagne électorale a commencé, l’accord prévoit une mutualisation de leurs moyens humains et financiers.

Et c’est Vital Kamerhe qui a été choisi au poste de directeur national de campagne.
Le chef de l’UNC a vanté les aptitudes de Félix Tshisekedi, les combats qu’il a menés avec son père Etienne Tshisekedi. Il a même décrit l’UDPS comme « le plus grand parti du Congo ». Pour Vital Kamerhe, ce rapprochement avec l’UDPS a toute les chances d’aboutir à la victoire finale à l’élection du 23 décembre.

Avec Africanews

Dans la même rubrique

Côte d’Ivoire : « Il n’est rien même dans son propre pays », Laurent Gbagbo

Laurent Gbagbo, ancien président ivoirien, reste fermement opposé au système de la françafrique. Dans un livre qu’il co-signe, à paraître ce jeudi 13 décembre, l’ex-dirigeant pointe ses homologues au (...)

Mort de Thomas Sankara : la France transmet un premier lot d’archives au Burkina

Le président français Emmanuel Macron avait promis de mettre à la disposition du Burkina Faso les documents d’archives dans le cadre de l’enquête sur la mort du président Thomas Sankara en 1987. (...)

Sanctions de l’UE : la RDC fixée sur son sort ce lundi

L’Union européenne devrait se prononcer ce lundi sur l’avenir des sanctions contre des officiels de RDC dont Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du pouvoir à la présidentielle du 23 décembre. Du (...)

Bissau : l’enregistrement des électeurs suspendu, la date des législatives incertaine

La justice de Guinée-Bissau a suspendu jeudi l’enregistrement des électeurs, soupçonnant des irrégularités informatiques, alors que la fin de ce processus, prévue cette semaine, devait ouvrir la voie à (...)

Commentez