L’ONU réclame justice après des agressions sexuelles massives au Soudan du Sud

L’ONU a dénoncé lundi les viols ou agressions sexuelles commis récemment à l’encontre de plus de 150 femmes ou filles au Soudan du Sud par des hommes armés, dont plusieurs en uniforme, réclamant aux autorités de poursuivre les coupables en justice.

Dans un communiqué, "Le secrétaire général (Antonio Guterres) condamne fermement les attaques sexuelles brutales" récentes commises dans le Soudan du Sud.

"En dépit des engagements des dirigeants de ce pays à cesser les hostilités et à relancer le plan de paix, la situation sécuritaire pour les civils reste catastrophique, notamment pour les femmes et les enfants", a-t-il ajouté.

Evoquant le recours aux violences sexuelles comme "tactique de guerre" récurrente au Soudan du Sud, Antonio Guterres souligne que de tels "comportements prédateurs contre les plus vulnérables sont inacceptables".

"Le secrétaire général a en outre exhorté les dirigeants de toutes les parties au conflit (...) à s’opposer à l’impunité pour ces crimes via des enquêtes et des poursuites judiciaires pour leurs auteurs", ajoute son communiqué.

"Au cours des 12 derniers jours, plus de 150 femmes et filles ont cherché de l’aide après avoir souffert d’agressions sexuelles, incluant des viols, près de Bentiu au Soudan du Sud", avait au préalable indiqué un communiqué conjoint signé de trois responsables onusiens, Henrietta Fore (Unicef), Mark Lowcock (Affaires humanitaires) et Natalia Kanem (Fonds des Nations unies pour la Population).

- Arme de guerre -

"Les assaillants ont été décrits comme des hommes armés, beaucoup en uniforme. Nous appelons les autorités compétentes à dénoncer publiquement ces attaques et à s’assurer que leurs auteurs soient traduits en justice", précisent les trois responsables dans leur communiqué.

"Toutes les parties au conflit doivent s’acquitter de leurs obligations humanitaires internationales et cesser les attaques contre les civils", réclament-ils.

Refletafrique.net avec AFP

Dans la même rubrique

ANALYSE : CELEBRATION DE LA FETE NATIONALE : La survie de la nation doit être au cœur des échanges.

La célébration de la fête nationale 2018 a eu lieu à Manga dans la région du centre sud. Depuis l’instauration en 2008 de la commémoration tournante de la fête du 11 décembre, chaque région avait le (...)

G5 Sahel : Des parlementaires réunis à Paris

Ce jeudi 13 décembre 2018 dans la salle Lamartine de l’assemblée nationale française se tient un sommet interparlementaire sur le G5 sahel. Ce sommet réuni les représentants des parlements des états (...)

Affaire Khashoggi : le Sénat américain accuse le...

Le Sénat américain a adopté jeudi 13 décembre, sans aucune opposition, une résolution tenant le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman pour « responsable du meurtre » du journaliste Jamal (...)

Nigeria : Dans l’État du Niger, un contentieux foncier fait 8 morts

A l’ouest du Nigeria, huit personnes ont perdu la vie dans des affrontements entre deux communautés ethniques de l‘État du Niger.Lavun, une localité dans l‘état du Niger à l’ouest du Nigeria est en (...)

Commentez