Attentat de Strasbourg : Chérif Chekatt abattu par la police

Chérif Chekatt, l’auteur présumé de l’attentat de mardi 11 décembre contre le marché de Noël à Strasbourg, a été abattu par la police jeudi soir dans le quartier Neudorf.

Chérif Chekatt, a été abattu au 74 rue du Lazaret à Strasbourg dans le quartier du Neudorf où un très important dispositif de police a été déployé.

« A 21h00, un équipage de la brigade spécialisée de terrain composé de trois fonctionnaires de la police nationale ont aperçu un individu qui déambulait sur la voie publique dans le quartier de Neudorf. Ils l’ont interpellé.

Au moment de cette interpellation pour l’arrêter, ce dernier s’est retourné, faisant face aux fonctionnaires de police en tirant. Ils ont alors immédiatement riposté et ont neutralisé l’assaillant », a précisé le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, lors d’une rapide conférence de presse.

Chérif Chekatt était un « soldat » de l’Etat islamique, selon un communiqué d’Amaq, l’agence de propagande du groupe EI cité par SITE : « Il faisait partie des soldats de l’Etat islamique et il a mené cette opération en réponse à l’appel à viser les citoyens (des pays) de la coalition internationale » qui combat l’EI en Syrie et en Irak.

Plus de 700 policiers à la recherche du tireur

Des dizaines de véhicules de police ont convergé autour de la rue Lazaret et un périmètre de sécurité bloquait l’accès à la rue. Les forces de l’ordre ont été applaudies par les badauds rassemblés au niveau du périmètre de sécurité. « Bravo !!! » ont lancé certains d’entre eux. Quelques minutes auparavant, un hélicoptère doté d’un puissant projecteur a survolé le quartier du Neudorf. Christophe Castaner, arrivé à Strasbourg en début de soirée, devait se rendre sur place. Le ministre de l’Intérieur a indiqué avoir informé le président de la République, Emmanuel Macron, et le Premier ministre, Edouard Philippe, ainsi que le procureur de Paris, Rémy Heitz, qui « se rend sur site pour confirmer l’identité du suspect ».

Mardi soir, peu avant 20h00, Chérif Chekatt avait pénétré dans le centre historique de la ville au milieu du marché de Noël et avait ouvert le feu à plusieurs reprises sur les passants. Porteur d’une arme de poing et d’un couteau, il a ensuite échangé des tirs avec les forces de l’ordre, qui l’ont blessé au bras, avant de réussir à s’enfuir en prenant un taxi.

Trois personnes sont mortes dans cette attaque, cinq personnes sont gravement blessées dont trois se trouvent entre la vie et la mort, et huit légèrement, selon un bilan encore provisoire.

Plus de 700 membres des forces de l’ordre étaient à sa recherche depuis l’attentat et plusieurs opérations de police avaient déjà eu lieu au Neudorf, quartier du sud de Strasbourg, où Chérif Chekatt a grandi. Mercredi soir, la police nationale avait lancé un appel à témoins pour le retrouver. La section antiterroriste du parquet de Paris s’était saisie de l’affaire.

(Avec AFP)

Dans la même rubrique

Pagne de 8 mars/Burkina : Les commerçantes déplorent l’augmentation du prix des balles de pagnes

Les pagnes de 8 mars ornent actuellement les étales des marchés et les abords de routes de Ouagadougou. De plusieurs couleurs, ces pagnes n’attendent que l’achat des commémoratrices de la journée de (...)

Burkina : Un plan d’urgence lancé pour sauver 1,2 millions de personnes affectées par les attaques armées

La situation sécuritaire dégradante depuis maintenant quelques années a engendré la mort de plus d’une centaine de personnes et de milliers de déplacés. Ces déplacés sont pour la plupart des femmes et (...)

Le désespoir de Macron, les « gilets jaunes » lancent l’« acte X » de leur mobilisation

Alors que le gouvernement français compte sur le « grand débat national » pour canaliser la contestation des « gilets jaunes », de nouveaux rassemblements sont prévus ce samedi 19 janvier à Paris et en (...)

Syrie : Donald Trump va-t-il reconsidérer le départ des troupes américaines ?

Le retrait des troupes américaines de Syrie décidé le 20 décembre par Donald Trump fait toujours autant débat. Le président américain estime que la menace représentée par l’organisation État islamique a (...)

Commentez