Tunisie : les enseignants réclament de meilleures conditions salariales

En Tunisie la colère des enseignants ne faiblit pas. Mercredi, ils étaient des centaines dans les rues à Tunis. Ils réclament de meilleures conditions salariales, une retraite anticipée et une réforme de l‘éducation.

En rappel, depuis, l’année dernière, les enseignants des lycées et des collèges descendaient régulièrement dans les rues de Tunis à l’appel de leur syndicat.
« Nos revendications ont été réduites à de simples revendications monétaires. Oui, bien sûr, nous avons des revendications salariales, mais nous voulons aussi d’autres choses. Le plus important est la protection de la gratuité de l’enseignement, la protection des étudiants et de leurs établissements, ainsi qu’une loi qui protège également les enseignants. En tant qu’enseignants, nous n’avons pas de lois pour nous gouverner, et même aujourd’hui nous sommes réunis ici sans le soutien d’un parti politique, mais malgré tout, une chose nous unit et c’est la défense de nos droits », a indiqué un syndicat
« Nous exigeons une réforme de l‘éducation et une amélioration de nos salaires. Notre pouvoir d’achat (des enseignants) s’est détérioré, ce sont les deux demandes les plus importantes. La demande la plus pressante est que le ministre de l‘éducation ou le Premier ministre nous présente des solutions à nos demandes », ajoute-til
Dans les autres villes du pays, les enseignants se sont rassemblés pour réclamer la démission ministère de l‘éducation Hatem Ben Salem, l’accusant d‘être le frein à l’avancée des négociations.

Oncle Berma
Refletafrique.net avec africanews

Dans la même rubrique

Burkina : L’état-major menace de révoquer les militaires’’ fuyard’’

Dans une note de service signée par le chef d’état-major général des armées, il ressort que’’ Tout militaire des Forces armées nationales engagé dans une mission opérationnelle, coupable d’abandon de son (...)

Droits humains /Burkina Faso : Une action collective pour le suivi des dossiers individuel dans les maisons d’arrêt.

Ce lundi 04 février, les responsables de la formation sur les droits humains qui s’est tenue du 19 février au 03 mars 2018, ont rencontré la presse. Objectif, contribuer à la promotion de la (...)

Cameroun : l’opposition annule des manifestations prévues samedi

Le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), parti de l’opposant Maurice Kamto arrêté lundi, a décidé d’annuler des manifestations prévues samedi dans plusieurs villes du pays pour réclamer sa (...)

Nigeria : la diaspora de Londres manifeste contre la suspension du président de la cour suprême

Des Nigérians résidant à Londres ont manifesté vendredi contre la suspension du magistrat Walter Onnoghen du poste de président de la cour suprême. Cause, refus de déclarer ses avoir Étudiants, hommes (...)

Commentez