Burkina Faso : L’état d’urgence décrété dans les zones fortement attaquées.

Réuni en conseil de ministres extraordinaire ce lundi 31 décembre 2018, le conseil de ministre a décidé de décréter l’état d’urgence dans certaines régions du pays.

Cette décision fait suites aux differentes attaques répétitives que connait le Burkina Faso depuis 2015 et qui s’est accentuée ces deux dernières années. La dernière en date est celle de Toeni qui a fait 10 morts le 27 décembre dernier.

On se rappelle encore que cette mesure avait été recommandée par plusieurs spécialistes des questions de défenses. La mise en œuvre de cet état d’urgence dans ces régions concernées va certainement permettre aux forces de défenses et de sécurités de mieux coordonner leurs actions sur les zones concernées afin de venir à bout de ce mal.

Si pour le moment l’on ne connait pas encore l’étendue des régions concernées, un décret présidentiel viendrait concrétiser la mesure. Dans la déclaration à la nation du chef de l’état , plus de détails seront donnée et une invite à la population pour une meilleure collaboration.

Ibrahim DIANDA
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Nigeria : quatre personnes tuées par des hommes armés dans la capitale Abuja

Des hommes armés cherchant à échapper à une opération de police ont tué quatre personnes dimanche dans la capitale nigériane Abuja, a annoncé lundi la police locale. Les hommes armés, soupçonnés d’être (...)

Convocation à Pau : « l’occasion leurs est donnée d’arracher la souveraineté absolue des peuples » Almamy KJ

Les présidents du G5 Sahel sont censés se présenter à Pau, le 16 décembre 2019 sous la convocation du président français, Emmanuel Macron. Selon le motif, ces cinq dirigeants doivent aller clarifier (...)

11 décembre à Tenkodogo : 120 récipiendaires décorés

Le grand chancelier de l’ordre national en compagnie de Mme la ministre déléguée chargée du budget, du gouverneur de la région du Centre Est et des autorités régionales ont procédé ce matin à la (...)

Attaque gendarmerie Kongoussi/Burkina : trois victimes collatérales

La gendarmerie de Kongoussi a été attaquée ce mercredi 06 février 2019 par des assaillants. Une femme qui était sur le point d’accoucher et son accompagnant ont été mortellement atteints lors de ladite (...)

Commentez