Burkina : journée scientifique Afrique-Brésil

En marge du FESPACO, le Comité International Joseph Ki Zerbo pour l’Afrique et sa Diaspora a organisé ce mercredi 27 février 2019, une journée Scientifique Afrique-Brésil, sous le thème « Religion-Identique-Sécurité et Démocratie ». C’était dans la salle de conférence de l’autorité du Liptako- Gourma à Ouagadougou.

Présente à cette journée, une forte délégation Brésilienne composée de chercheurs, étudiants et des représentants de la société civile et des médias. Au nombre des objectifs, cette journée scientifique a pour objectif principal de contribuer à la recherche d’alternatives pour un Burkina Faso et une Afrique de paix et de sécurité, toutes choses qui permettraient le développement et le vive-ensemble.

Elle permettra également de mobiliser les acteurs pertinents contre le fanatisme, l’intolérance religieuse ; de proposer des dispositifs pour la prévention contre l’extrémisme violent ; de partager les perceptions et les analyses d’Africain comme Joseph Ki Zerbo et d’échanger sur les regards et perceptions des Diasporas noires et celle du Brésil.

Au cours de cette journée, les panelistes ont expliqué en long et en large le thème qui a une grande portée. Ils ont soulevé quelques inquiétudes et formulé des recommandations pour ce qui concerne le christianisme et l’Islam, à savoir les jours fériés, la parité entre les groupes sociaux….pour le cas du Burkina.
Relativement aux recommandations, les panelistes souhaitent qu’on poursuive la formation en mettant l’accent sur l’intérêt supérieur de l’islam, renforcer le dialogue inter religieux.

Par ailleurs, ils ont démontré qu’il y a compatibilité entre religion, identité, sécurité et démocratie.
Ainsi, pour le Président du conseil Scientifique, Pr Abdoulaye BARRO, c’est un thème qui a permis aux différents panelistes de voir comment conjuguer ces termes ensemble.

Pour les organisateurs, cette journée est la résultante de son approbation par le CIJKAD, du manifeste pour la paix du 25 mai 1015 à Cotonou. Ainsi pour eux, le cinquantenaire du FESPACO vise à témoigner, qu’en ce 21è siècle, les peuples négro-africains ont « un message à lancer au monde sur l’art de vivre, en société et pour la société »

Il faut souligner que cette journée a connu plusieurs intervenants à savoir le professeur Ivanir DOS SANTOS, professeur Jacques D’ADESKY, professeur Sheila WALKER, Mme Mariana GINO, professeur Abdoulaye BARRO(CIJKAD), Docteur Rab-saalga Seydou OUEDRAOGO, directeur exécutif de free et en fin Imam Alidou ILBOUDO du centre Culturel Islamique du Burkina.

KOUADIO KAMA
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Afrique : Bientôt une application capable de traduire 2 000 langues africaines sera lancée.

Environ 52 langues indigènes en Afrique ont subi la « mort de la langue, » un nouvel outil de traduction numérique vise à traduire environ 2 000 langues africaines, il devrait être intégré dans les (...)

Cataracte : causes et traitement

La cataracte est une opacification du cristallin (lentille de l’œil) gênant le passage de la lumière. Dans la plupart des cas la cataracte est liée à l’âge. Principalement liée au vieillissement, la (...)

Commentez