Nigéria : Un immeuble de trois étages s’effondre à Lagos Island

Un immeuble de trois étages s’est effondré ce mercredi 13 mars 2019 à Lagos Island, un quartier densément peuplé de la capitale économique nigériane. Selon les médias locaux, cet effondrement fait craindre de nombreuses victimes.

La chaîne privée Channels a diffusé en fin de matinée des images montrant une immense foule de badauds rassemblée devant des décombres, affirmant qu’“un immeuble de trois étages s’est effondré à Itafaji, sur Lagos Island”.
“Apparemment le dernier étage de l’immeuble abritait une école primaire, laissant craindre que des élèves aient été tués ou pris au piège”, a ajouté Channels, précisant qu’il s’agit d’un immeuble résidentiel.

Le porte-parole des services de secours d’urgences nigérians (Nema), Ibrahim Farinloye, a confirmé l’incident, sans pouvoir dire s’il y avait des victimes.
“Je ne peux vous en dire plus pour le moment. Nos équipes sont sur place en ce moment, la situation est confuse”, a-t-il dit.

Des effondrements meurtriers de bâtiments se produisent fréquemment au Nigeria, où les règles de construction sont régulièrement bafouées.
L’accident le plus médiatisé s’est produit en septembre 2014. En effet,116 personnes, dont 84 Sud-Africains, ont été tuées à Lagos après l’effondrement d’un bâtiment de six étages dans lequel un célèbre télévangéliste, Joshua TB, prêchait. L’enquête avait conclu à des défaillances structurelles du bâtiment dont la construction était illégale.
En décembre 2016, au moins 60 personnes ont été tuées par l’effondrement du toit d’une église à Uyo, la capitale de l‘État d’Akwa Ibom, dans l’est du pays.

SGM
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina Faso : Le nouveau gouverneur de l’Est est installé dans ses fonctions

L’Est du Burkina est la plus grande région du pays. Depuis le début des attaques terroristes au Burkina Faso, la région de l’Est est la zone la plus vulnérable, en proie à de nombreuses attaques. Au (...)

RDC : Felix Tshisekedi rapatrie la dépouille mortelle de son père à Kinshasa

Depuis sa mort en Février 2017, la dépouille mortelle du célèbre opposant congolais Etienne Tshisekedi est restée en Belgique. Deux ans près, avec l’arrivée de son fils à la présidence de la République (...)

Commentez