Kenya : Emmanuel Macron et Uhuru Kenyatta s’engagent contre le changement climatique.

La troisième édition du “One Planet climate summit” s’est déroulée à Nairobi au Kenya le 14 mars dernier. Au cours de cette rencontre, les deux chefs d’Etats français et kényan ont promis d’agir en faveur de la planète pour une plus grande action climatique.

« Le changement climatique continue d‘être une menace majeure pour le développement durable dans le monde entier. Son impact fait peser un fardeau disproportionné sur les pauvres et les personnes vulnérables. Nous devons donc intégrer l’action climatique et le développement durable dans nos efforts collectifs pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris et de l’agenda 2030 pour le développement durable » a déclaré le Président Uhuru Kenyatta.

Emmanuel Macron quant à lui, a pris un engagement financier en faveur de l’environnement, promettant de lutter contre le changement climatique jusqu‘à la fin de son mandat. “Maintenant, la jeune génération nous met la pression. Ils disent que nous n’allons pas assez vite. Ils manifestent, à juste titre. Ils disent que si nous n’allons pas assez vite, c’est parce que nous ne le voulons pas, parce que nous n’en sommes pas capables, parce qu’il y a des intérêts cachés et on ne leur dit pas tout. Et donc aujourd’hui, nous devons agir “ a-t-il déclaré.

Sur le continent africain, 65 % de la population est directement touchée par le changement climatique. La Banque africaine de développement s’est donc engagée à verser 25 millions de dollars au cours des cinq prochaines années pour s’attaquer aux problèmes liés au changement climatique en Afrique.

SGM
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina : Le directeur de l’ENESA invite les jeunes à entreprendre dans le secteur de l’élevage

« L’élevage est un secteur où tu peux débuter avec zéro franc et devenir milliardaire », a assuré mardi le Directeur général de l’Ecole nationale de l’élevage et de la santé animale (ENESA) Dieudonné Tiala, (...)

Burkina : Mettre en terre 10 millions de plants au cours de la campagne de reforestation 2019

Le ministre burkinabè de l’Environnement Nestor Batio Bassière a indiqué mardi que la campagne nationale de reforestation de cette année a pour objectif de mettre en terre environ 10 millions de (...)

Commentez