Burkina : L’apothéose du Reggae Festival city a tenu toutes ses promesses

Débuté le 4 avril 2019 l’édition 2019 de Reggae festival city a fermé ses portes ce dimanche 7 Avril 2019. Cette activité qui s’est tenue, à Ouagadougou, au palais de la culture Jean Pierre Guingané a été une occasion de communier avec la musique reggae.

4 jours durant, au palais de la culture Jean Pierre Guingané, les fans du reggae ont été largement servis. 20 artistes reggae et pas des moindres du Burkina et d’ailleurs ont donné des performances en live. A côté de ces prestations live qui, a assuré le promoteur Sams’K, ont été de très belle facture, les festivaliers ont profité de la rue marchande qu’offre le festival.

Selon lui, son combat, c’est de faire en sorte qu’à chaque édition, les choses s’améliorent. « Notre combat, c’est de toujours aller de l’avant. Pour nous, le respect que l’on doit avoir pour le public doit passer par des spectacles vivants. Un chanteur, il n’est chanteur que lorsqu’il y a des musiciens derrière lui », a-t-il affirmé. C’est dire donc que pour l’édition 2019, Reggae festival city a mis les moyens pour faire « rêver » le public.

Pour l’apothéose de ce dimanche, la mobilisation était monstre sur le site du festival. Des artistes comme Nana Sabari, Océan, King Faya, ZMO, et Samk le jah ont tenu le public en haleine. « C’était des moments de joie pour moi, surtout quand j’ai revu ZMO sur scène j’avoue que ça fait environs 15 ans que je l’avais plus revu » a déclaré Ahmed un festivalier

Si à l’ouverture les ministres Sango de la culture et Harouna Kabore du commerce était présent, pour la cérémonie de clôture l’honneur était aux dames avec la présence effective du ministre en charge de la solidarité nationale, Marie Laurence Ilboudo. Elle a également esquissé quelques pas de danses et encourager les initiateurs du festival.
‘’Reggae Never die’’, s’est exclamé Samsk le jah paraphrasant Lucky Dube, dès qu’il a vu la mobilisation du public.

Sidnoma

Dans la même rubrique

Bénin : un artiste-sculpteur chinois retenu pour la conception et la construction du Monument Amazone à Cotonou

L’artiste-sculpteur, chinois, Li Xiangqun, de la société Beijing Huashi Xiangqun Culture & Art a été retenu à l’issue des consultations menées par le gouvernement béninois, aussi bien au plan (...)

Afrique du Sud : Mort de Johnny Clegg, le « zoulou blanc » qui combattait l’apartheid en chantant

Le Sud-Africain est décédé ce lundi des suites d’un cancer, ont annoncé mardi les médias sud-africains. Il était devenu mondialement connu en 1987 en dédiant à Nelson Mandela sa plus célèbre chanson, (...)

Commentez