Burkina : le lancement officiel de la caravane Oskimo Tour2019

Le lancement officiel de la 12ème édition de la caravane Oskimo Tour jeune sans drogue a eu lieu ce vendredi 12 avril 2019 sous le thème « lutte contre la drogue : quel impact sur le terrorisme au Burkina Faso », à Ouagadougou. Le comité d’organisation de cette édition 2019 se dit prêt pour mener le combat de sensibilisation de la jeunesse burkinabè.

Engagé depuis quelques années dans la lutte contre la drogue, l’initiative culturelle pour la santé et le développement (ICSD) n’entend pas baisser la garde de sitôt. En effet, depuis 2008, l’ICSD a initié une tournée dans les villes de Burkina, dénommée « Caravane Oskimo Tour jeune propre sans drogue ». Cette caravane, selon le promoteur Youssouf Sawadogo dit Oskimo, vise à sensibiliser les jeunes burkinabè qui s’adonnent à la consommation de stupéfiants.

« Lutte contre la drogue : quel impact sur le terrorisme au Burkina ». C’est sous ce thème que se tiendra cette 12ème édition. Un thème que le comité d’organisation justifie par l’ampleur du terrorisme au Burkina Faso ces dernières années. « Le thème de cette année est un appel de réflexion sur l’impact de la drogue sur le terrorisme au Burkina Faso », indique le promoteur Youssouf Sawadogo

Le promoteur, lui-même un ancien drogué « quand quelqu’un est drogué, il n’est pas lucide et il est prêt à faire tout ce qui est mauvais ». C’est donc, une manière pour lui de conscientiser, d’appeler la jeune génération sur la dangerosité de la drogue et inviter l’ensemble des populations à s’investir d’avantage dans la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso.

Pour l’édition 2019 de la caravane « Oskimo Tour jeune propre sans drogue », 11 localités seront visitées et ce, du 11 au 27 avril prochain. Au programme, des causeries-débats dans les établissements scolaires et universités, des émissions radiophoniques, des plaidoyers, des concerts musicaux de sensibilisation.

Pour madame la ministre de la santé, cette initiative est louable « c’est une initiative à accompagner car elle participe au développement culturel de notre pays. Et rend responsable la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le fléau de la drogue »
Elle a par ailleurs exhorté tous les burkinabè à multiplier les actions visant à encourager les jeunes à intégrer dans leur quotidien les bénéfices de la paix, de la diversité et du respect mutuel.

KOUADIO KAMA
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina : L’apothéose du Reggae Festival city a tenu toutes ses promesses

Débuté le 4 avril 2019 l’édition 2019 de Reggae festival city a fermé ses portes ce dimanche 7 Avril 2019. Cette activité qui s’est tenue, à Ouagadougou, au palais de la culture Jean Pierre Guingané a (...)

Burkina/ Matamor : Le tout premier album de la canne du sage !

Le paysage musical burkinabè s’est enrichi avec la sortie du nouvel album du slameur Burkinabè Ernest Porgo alias la Canne du Sage. L’œuvre a été présentée ce Samedi 30 mars à la presse. Dans cet album, (...)

Commentez