France : Quelles puissances dans la rue ?

Une importante manifestation des « gilets jaunes » est prévue ce samedi 20 avril 2019 en France. L’acte 23, rebaptisé « ultimatum 2 », doit être la suite logique de « l’ultimatum 1 » du 16 mars qui avait donné lieu à une manifestation violente sur les Champs-Élysées. Le restaurant Le Fouquet’s avait été saccagé et des dizaines de manifestants avaient été blessés.

Les mesures qu’Emmanuel Macron devait annoncer ont tout de même été divulguées dans la presse. Sur ces annonces, les « gilets jaunes » sont unanimes : « Elles ne sont pas à la hauteur. » « Je pense qu’il y a beaucoup d’annonces de façade », explique Béatrice Turpin, « gilet jaune » à côté de Paris.

« S’ils voulaient vraiment plus de justice fiscale, ajoute-t-elle, ils taxeraient plus les actionnaires et ils en feraient plus pour soulager la pression sur les travailleurs. Le combat est toujours là parce que ce ne sont que des petites meurettes. »

Les manifestations vont se poursuivre. Quelles puissances auront-elles ? Nul n’est capable de le savoir à l’avance. En tous cas, ils sont nombreux au sein des « gilets jaunes » à espérer un rassemblement massif ce samedi 20 avril, et surtout lors du 1er mai prochain, pour la fête du Travail.

En effet, après une semaine agitée, tous les « gilets jaunes » le disent, le rassemblement de ce samedi doit donner une nouvelle impulsion au mouvement. Ce samedi 20 avril doit donc être une sorte de rebond printanier. Sauf qu’entre-temps, il y a eu l’incendie de Notre-Dame.

Selon les « gilets jaunes » l’incendie « ne change rien ». Cela aurait même plutôt tendance à les motiver davantage. Ils sont très remontés face aux promesses de dons faites par les milliardaires Bernard Arnault et François-Henri Pinault, entre autres, pour reconstruire la cathédrale. « Tout d’un coup après l’incendie, le fric arrive de partout », s’agace Michel, un gilet jaune du Val de Marne (région parisienne).

« On en est à un milliard d’euros ; pourquoi tout le monde se réveille maintenant ? Ça veut dire qu’il y a de l’argent. Mais qui est-ce qui le garde ? On ferait mieux de mettre en place une meilleure répartition des richesses en France. Ça m’exaspère et je pense que tous les gilets jaunes vont résonner comme moi et que l’on va se retrouver sur le pavé ce samedi », dit-il.

Oncle Berma
Refletafrique.net, rfi

Dans la même rubrique

Niger : vaste campagne de lutte contre le paludisme

Le ministère nigérien de la Santé, en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a lancé lundi à Niamey l’édition 2019 de la campagne de chimio-prévention de paludisme saisonnier en vue (...)

Cameroun : un gendarme tué dans un accrochage avec des séparatistes en zone anglophone

Un gendarme camerounais a été tué dans la nuit de dimanche à lundi par des séparatistes armés dans la région du Sud-Ouest, a-t-on appris lundi de source militaire. Le militaire est tombé lors que des (...)

Commentez