Cyclone Kenneth au Mozambique : Deux cyclones en l’espace d’un mois et demi

Le passage jeudi du cyclone Kenneth sur l’extrême nord du Mozambique a fait au moins un mort et provoqué d’importants dégâts, selon un tout premier bilan.

Le cyclone Kenneth s’est avéré tout de même moins violent qu’Idai qui avait frappé le pays plus au sud en mars. “Il s’agissait d’un cyclone de catégorie 3, avec des vents de 160 km/h. Le pire cyclone était Idai, qui était de catégorie 4”, a déclaré le porte-parole de l’Institut national de météorologie mozambicain, Acacio Tembe.

Une personne a été tuée par la chute d’un cocotier à Pemba, la principale ville du nord et capitale de la province du Cabo Delgado, a rapporté vendredi Antonio Beleza, de l’Institut mozambicain de gestion des situations d’urgence (INGC).

Des pluies sont prévues pour les trois prochains jours dans la région. Les Nations unies craignent des inondations et des glissements de terrain dans toute cette province de Cabo Delgado, à la frontière avec la Tanzanie et théâtre depuis 2017 d’une insurrection islamiste que les autorités ne parviennent pas à contrôler.

C’est la deuxième fois en l’espace d’un mois et demi que le Mozambique est frappé par un cyclone. Mi-mars, Idai avait noyé Beira (centre), la deuxième ville du pays, puis poursuivi sa route meurtrière vers l’ouest et le Zimbabwe voisin.
Son passage avait fait plus d’un millier de morts et des centaines de milliers de sans-abris dans ces deux pays. La région frappée par Kenneth est nettement moins peuplée.

Avant d’atteindre le continent africain, le cyclone est passé mercredi soir au large du petit archipel des Comores, où il a fait au moins trois morts et d’importants dégâts, selon les autorités.

Oncle Berma
Refletafrique.net, africanews

Dans la même rubrique

Environnement : Le Burkina en quête de solutions pour résoudre ses ‘’problèmes environnementaux majeurs’’

Le ministère burkinabè en charge de l’Environnement a débuté jeudi, ses Etats généraux afin de se plancher sur ‘’les problèmes majeurs’’ qui minent le secteur. « Le quatrième rapport sur l’état de (...)

Environnement : Le réchauffement climatique causera la perte de 80 millions d’emplois et de 2.400 milliards de dollars (OIT)

Le réchauffement climatique devrait se traduire par une augmentation du stress thermique au travail, nuisant à la productivité et causant des pertes économiques et d’emplois. Selon l’OIT, (...)

Commentez