Science : ceux qui portent des lunettes seraient plus intelligents ?

Pour s’en rendre compte, il suffit de regarder autour de soi, d’ouvrir un magazine ou d’allumer la télé. Les personnes qui portent des lunettes semblent généralement plus intelligentes. Mais ne s’agit-il là que d’une idée reçue ou existe-t-il un fondement scientifique ?

Une chemise à carreaux, un pantalon en velours. Des cheveux un peu ternes. Mais surtout, des lunettes. C’est ainsi que l’on se représente le premier de la classe. La grosse tête. On a beau se croire au-dessus des clichés, dans l’imaginaire collectif, celui-ci a la vie dure. Sur les photos, on met même des lunettes aux animaux pour leur donner un côté intello.

Quant aux stars, elles sont nombreuses aujourd’hui à adopter le look lunettes de vue. Pour coller aux tendances de la mode. Ou pour voir mieux, comme monsieur tout le monde. Et si certaines, comme Woody Allen, John Lennon ou Harry Potter, ne semblent pas avoir besoin de cet accessoire pour paraître brillantes, d’autres - que la correction nous empêchera de citer ici - y gagnent indubitablement en finesse.

Mais à quel point ce stéréotype repose-t-il sur des bases concrètes et solides ? Certains avanceront qu’il est évident que les gens intelligents passent plus de temps à lire. Ils fatiguent leurs yeux et, plus tôt que tard, se retrouvent à porter des lunettes pour rectifier les dommages causés par leur insatiable soif de connaissance. Un raisonnement qui reste à valider.

Un lien confirmé par des analyses génétiques ?

Alors les chercheurs poursuivent leurs efforts pour répondre à la question. Ainsi plusieurs études - menées sur des enfants notamment - semblent montrer une relation entre des scores élevés de QI et la myopie. Peut-être le résultat d’un lien entre la longueur axiale oculaire et le développement cérébral. Ou il se pourrait que les mêmes gènes influencent le QI et la myopie.

Une relation entre QI et myopie

Plus récemment, d’autres chercheurs ont apporté leur pierre à l’édifice. Ils ont étudié le génome de plus de 300.000 personnes. Et dans un premier temps, ils ont pu identifier 148 locus génétiques indépendants pouvant être associés à un certain niveau d’intelligence, de capacités cognitives. Puis, ils ont cherché de possibles corrélations entre le niveau d’intelligence et d’autres caractéristiques.

Résultat : il y a 28 % plus de chances pour qu’une personne ayant un niveau cognitif élevé ait également besoin d’une correction de sa vision. Mais les chercheurs mettent en garde. Leur étude manque d’ampleur pour conclure, de manière définitive, à un lien direct entre intelligence et mauvaise vue.

Refletafrique.net/ futura-sciences

Dans la même rubrique

Innovation : des feux tricolores solaires "made in Burkina" bientôt sur le marché

Youssouf Bara, 30 ans, un enseignant en électronique de Bobo-Dioulasso, deuxième ville du pays, a inventé des feux tricolores solaires. Dans un pays où le manque de feux tricolores est criard à cause (...)

Science : La différence entre les sexes se lit aussi dans l’intestin

Les différences entre les sexes englobent bien plus que les organes sexuels. Les hommes et les femmes diffèrent par exemple par leur taille, leur composition corporelle ou encore leur durée de vie. (...)

Commentez