France : le Conseil constitutionnel rejette le recours de Nicolas Sarkozy contre son renvoi en procès dans l’affaire Bygmalion

Les « sages » estiment que l’ancien président peut être poursuivi pénalement malgré une sanction financière antérieure intervenue pour les dépenses excessives de sa campagne présidentielle de 2012. M. Sarkozy a été renvoyé en février 2017 devant le tribunal correctionnel pour avoir dépassé le plafond des dépenses électorales autorisées. Il estimait qu’il ne pouvait pas être jugé étant donné qu’il avait déjà été sanctionné pécuniairement en 2013 après le rejet de ses comptes par les instances de contrôle.

Dans la même rubrique

Le jihadiste, Mehdi Nemmouche, condamné en Belgique, remis à la France dans l’enquête sur la prise d’otage de quatre journalistes français

Taïwan : le Parlement légalise le mariage homosexuel

Commentez