Homosexualité : le Parlement de Taïwan autorise le « mariage pour tous »

Taïwan devient le premier pays asiatique à légaliser le mariage entre personnes de même sexe. Ce vendredi 17 mai 2019, les députés de la République de Chine ont largement voté une loi permettant aux couples homosexuels de former « des unions permanentes exclusives ». Ils pourront par ailleurs demander leur inscription au registre des mariages. Ce vendredi est la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie.

Le Parlement de Taipei a validé à une large majorité une loi ouvrant le droit au mariage gay. Les députés taïwanais ont autorisé les couples de même sexe à former « des unions permanentes exclusives », et ont voté une clause qui les autorise à demander une inscription par l’administration au registre des mariages.

Ce vote survient deux ans après une décision, en mai 2017, de la plus haute juridiction de l’île, qui avait rendu un arrêt jugeant anticonstitutionnel le fait de priver les personnes de même sexe du droit au mariage. La Cour constitutionnelle avait donné jusqu’au 24 mai 2019 au gouvernement pour modifier la loi.

Pour les associations de défense des droits des LGBT, c’est une victoire. L’opposition conservatrice s’était mobilisée contre le mariage pour tous, en organisant en novembre une série de référendums lors desquels une majorité avait rejeté l’idée que le mariage puisse être défini sur de nouvelles bases.

Mais le Parlement a été saisi ce vendredi, Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, de trois projets de loi concurrents visant à régler la question des unions homosexuelles, à un mois de la limite fixée par la justice. Le seul de ces textes mentionnant le mot « mariage » était celui porté par le gouvernement.

« Nous avons une chance d’écrire l’histoire et de montrer au monde que des valeurs progressistes peuvent s’implanter dans une société est-asiatique », avait écrit la présidente Tsai Ing-wen sur Twitter un peu avant le vote, alors que des centaines de militants de la cause LGBT s’étaient réunis devant le Parlement.

Source : RFI

Dans la même rubrique

Burkina : Le Larlé Naaba Tigré appelle les transporteurs routiers à la cohésion

Le Larlé Naaba Tigré, porte-parole du Mogho Naaba, un des influents chefs coutumiers du Burkina Faso, a appelé jeudi, l’Union nationale des transporteurs autonomes du Faso (UNATRAF) à la cohésion, (...)

Burkina : trois policiers tués dans une attaque

Trois policiers burkinabè ont été tués et un autre blessé grièvement, jeudi matin, dans le nord du pays, dans une attaque contre une patrouille. La patrouille de police se rendait au camp de réfugiés (...)

Commentez