Le Pape François reçoit les membres de la société des missions d’Afrique

Ils évangélisent en Afrique et en Europe grâce à leur petit millier d’associés, prêtres et laïcs. La société des missions d’Afrique était réunie en assemblée cette semaine à Rome. Ses membres ont été reçu en audience vendredi 17 mai par le Pape François.

Soulignant les vertus du zèle missionnaire auprès des périphéries tel que se l’applique la société des missions d’Afrique, le Pape François a remercié cette communauté pour son travail d’évangélisation accompli « notamment auprès des populations rurales les plus lointaines, là où la communauté chrétienne est encore fragile, ou même inexistante ».

Le Pape François qui se réjouit également de l’attention portée aux migrants par cette société fondée en 1856.

En bref, l’évêque de Rome a noté de nouveaux horizons pastoraux, empreints de zèle missionnaire qui conduisent « à sortir pour offrir à tous la vie de Jésus-Christ, parfois au péril de sa propre vie, et ce, dans les pas de leurs pères fondateurs, le Serviteur de Dieu Melchior de Marion Brésillac et le père Augustin Planque ».

L’évangélisation est toujours, en effet, le fait d’une communauté qui agit « par ses œuvres et par ses gestes, qui se met dans la vie quotidienne des autres ; elle raccourcit les distances, s’abaisse jusqu’à l’humiliation si c’est nécessaire, assume la vie humaine en touchant la chair souffrante du Christ dans le peuple ».

Culture du dialogue et de la rencontre

Aussi le Pape les a donc encouragé à collaborer étroitement avec les membres d’autres religions et institutions, au service des enfants et des personnes les plus fragiles, victimes des guerres, des maladies, du trafic d’êtres humains, et ce afin de demeurer serviteurs d’une culture du dialogue et de la rencontre, soucieuse des petits et des pauvres.

« Nous sommes dépositaires d’un bien qui humanise »
Car « la première motivation pour évangéliser est l’amour de Jésus que nous avons reçu, l’expérience d’être sauvés par lui qui nous pousse à l’aimer toujours plus. […] Donc, il est urgent de retrouver un esprit contemplatif, qui nous permette de redécouvrir chaque jour que nous sommes les dépositaires d’un bien qui humanise, qui aide à mener une vie nouvelle ».

Le Pape a souhaité par ailleurs s’associer en prière au père Pierluigi Maccalli, enlevé il y a plusieurs mois au Niger, lui assurant de la sollicitude et de l’attention du Saint-Siège concernant sa préoccupante situation.

La Société des missions africaines (SMA, Societas Missionum ad Afros), également appelée Missions africaines de Lyon, est une communauté de missionnaires catholiques, organisée en société de vie apostolique fondée en 1856 et présente dans quatre continents : Afrique, Amérique, Asie et Europe.
Elle ne doit pas être confondue avec la Société des missionnaires d’Afrique (Pères blancs) fondée en 1868 par Mgr Lavigerie.

Source : Vatican

Dans la même rubrique

Migrations : réunion à Malte des ministres de l’Intérieur de l’Union européenne

Depuis plus d’un an, les Européens ont relancé les négociations enlisées depuis deux décennies pour trouver une solution pérenne à la question migratoire. C’est surtout le règlement de Dublin qui pose (...)

RDC : Un deuxième vaccin contre Ebola en essaie

La RDC a annoncé vendredi 20 septembre qu’elle allait utiliser un deuxième vaccin pour lutter contre la maladie à virus Ebola. L’utilisation de ce deuxième vaccin est une recommandation du Groupe (...)

Commentez