Gabon : un nouveau gouvernement resserré de 28 ministres

La présidence gabonaise a annoncé lundi 10 juin un remaniement de son gouvernement, plus restreint et moins paritaire, qui survit quelques semaines après la révélation du « kevazingogate », un trafic de bois précieux qui a entraîné un scandale politique au Gabon.

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba avait annoncé samedi avoir demandé à son Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, de former un nouveau gouvernement « plus restreint, constitué de femmes et d’hommes prêts à donner la priorité à l’intérêt général et capables de faire preuve d’exemplarité ».

« Le ménage doit être fait au sein de notre classe politique, au sein de laquelle le mot “éthique” doit résonner avec force », avait annoncé le chef de l’État, qui se remet actuellement d’un accident vasculaire-cérébral (AVC), s’exprimant pour la première fois après près de six mois de silence.

La nouvelle équipe gouvernementale dévoilée compte aujourd’hui 28 ministres au lieu de 36. Le nombre de femmes ministres est passé de 11 à 6.

Refletafrique

Dans la même rubrique

Sahel : Après 5 ans la force Barkhane peine toujours à convaincre

C’est la plus grosse opération extérieure dans laquelle l’armée française est engagée. Barkhane a aujourd’hui 5 ans. Quelque 4 500 militaires français sont déployés dans cinq pays : le Mali, la (...)

Dialogue politique : les intérêts des politiques ne viennent pas avant ceux du peuple

Du 15 au 22 juillet 2019, les partis politiques affiliés au chef de file de l’opposition politique du Burkina (CFOP/BF) ont tenu des discussions avec l’alliance des partis et formations politiques (...)

Commentez