Assemblées annuelles de la BAD : le président Adesina appelle à « faire tomber les murs pour intégrer l’Afrique »

Les dirigeants africains ont souligné, mercredi 12 juin, l’urgence d’activer le processus d’intégration régionale pour accélérer la transformation économique du continent. Le président Adesina a instamment invité les gouvernements africains à œuvrer à la suppression des barrières non tarifaires.

Cet appel commun a été lancé lors de la cérémonie d’ouverture des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement à Malabo, en Guinée équatoriale, placées sous le thème de « L’intégration régionale pour la prospérité économique de l’Afrique ».

« Séparée et divisée, l’Afrique est affaiblie. Rassemblée et unie, l’Afrique est inarrêtable », a déclaré Akinwumi Adesina, président de la Banque, lors de son allocution au Centre de conférence de Sipopo.

Il a instamment invité les gouvernements africains à œuvrer à la suppression des barrières non tarifaires. « La suppression de ces barrières suffira, à elle seule, à accroître le commerce intra-africain d’au moins 53%, et potentiellement de le doubler », a-t-il poursuivi.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le chef d’État du pays d’accueil des Assemblées, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. Étaient notamment présents le roi Letsie III du Lesotho, le président Félix Antoine Tshisekedi de la République démocratique du Congo et le Premier ministre de l’Eswatini, Ambrose Mandvulo Dlamini.

Refletafrique

Dans la même rubrique

Guerre commerciale : Trump relâche la pression commerciale sur la Chine et le consommateur américain

Donald Trump a relâché mardi la pression contre Pékin en retardant l’imposition de tarifs douaniers punitifs sur une série de produits de grande consommation, un geste aussi adressé au consommateur (...)

Gambie : De nouveaux dalasis sans l’effigie de Jammeh mis en circulation

La Banque centrale de Gambie a mis en circulation depuis ce mardi, les nouveaux billets de dalasi. Depuis 2015, tous les billets de la monnaie gambienne étaient à l’effigie de l’ex-président Yahya (...)

Commentez