Mali : Attaques de Sobane, IBK récuse toute notion de « conflit interethnique »

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta s’est rendu, jeudi 13 juin dans le village Dogon de Sobane, au centre du Mali où un massacre à caractère ethnique a fait plusieurs dizaines de morts dimanche dernier.

Le dimanche dernier une tuerie d’une rare violence s’est passée dans le village Dogon de Sobane au centre du Mali. 35 personnes dont 26 enfants ont été tuées. En déplacement dans le village dogon, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, a récusé, jeudi 13 juin, toute notion de "conflit interethnique" et promis la confiscation des armes illicites dans le centre du pays, ensanglanté par les violences entre communautés.

Depuis l’apparition en 2015 dans cette région du groupe djihadiste du prédicateur Amadou Koufa, recrutant prioritairement parmi les Peuls, les affrontements se sont multipliés entre cette communauté et les ethnies bambara et dogon.

L’inquiétude majeure des observateurs est que ces massacres ne tournent en une vendetta ethnique. C’est pourquoi le Président Mali veut lever les équivoques sur un « conflit interethnique ». "Il n’y a aucune espèce de conflit interethnique dans notre pays", a déclaré le président, lors de sa visite.

Refletafrique

Dans la même rubrique

Chili : L’état d’urgence décrété à Santiago du Chili après une journée de violences

Le président chilien a décrété vendredi soir l’état d’urgence dans la capitale après des émeutes liées à l’augmentation du prix du ticket de métro. Initié le 6 octobre après l’augmentation du prix du titre (...)

Mexique : violents affrontements dans le fief d’El Chapo

Les forces de l’ordre mexicaines et des bandes armées se sont violemment affrontées jeudi soir à Culiacan, fief d’El Chapo, un chef de cartel qui purge depuis juillet dernier une peine de prison à (...)

Commentez