Burkina : Financement du Projet régional interconnexion électrique, le Burkina ratifie une convention avec l’AFD.

Le gouvernement burkinabè a marqué jeudi, son accord pour la ratification de la convention, conclue le 12 mars 2019 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et l’Agence française de développement (AFD) en vue d’augmenter l’offre énergétique du pays.

Cette convention entre le Burkina Faso et l’Agence française de développement (AFD) concerne le financement du Projet régional interconnexion électrique (Projet Dorsale Nord) pour un montant de 30 millions d’euros.

Ce projet qui s’inscrit dans le cadre du système d’Echange d’énergie électrique ouest-africain (EEEOA) permettra au niveau du Burkina Faso la construction de 381 km de ligne 330 Kv et 24 km de ligne 225 Kv pour relier la frontière nigérienne au poste de transformation de Ouaga-Est et assurer la liaison Ouaga-Est, Ouaga Sud-Est et le raccordement à la ligne Ouaga-Bolgatanga en 225 Kv.

Le projet permettra également la construction des postes de Ouaga-Est et Sud-Est pour renforcer les infrastructures de transport autour de Ouagadougou et l’électrification des villages de 500 à 2 500 habitants situés sur une bande de 10 km entourant le tracé de la ligne, selon le gouvernement.

Ces réalisations permettront au Burkina Faso d’accroître l’offre d’énergie à travers l’importation de 150 MW dès 2022 et de connecter au réseau de la Société nationale d’électricité (SONABEL) environ 100 mille habitants de 150 localités.

Refletafrique

Dans la même rubrique

Journée Nationale de la Qualité (JNQ) : CIMASSO distinguée meilleure Entreprise.

A peine une année(06 Novembre 2018 sortie du premier sac de ciment) d’activité dans le secteur de la cimenterie au Burkina Faso, CIMASSO rafle déjà des prix. A l’occasion de la 29e édition des journées (...)

Brexit : journée historique au Royaume-Uni

Ce samedi 19 octobre s’annonce intense pour les Britanniques avec un vote crucial au Parlement sur le Brexit et une grande manifestation pour réclamer un nouveau référendum. Les députés (...)

Commentez