Soudan : le président déchu Omar el-Béchir déféré au parquet

L’ex-président soudanais Omar el-Béchir a été déféré dimanche au parquet en charge des affaires de corruption à Khartoum. Il s’agit de sa première apparition en public depuis sa destitution par l’armée en avril sous la pression de la rue.

Porté au pouvoir par un coup d’Etat en 1989, M. Béchir a été destitué et arrêté par l’armée le 11 avril 2019 à Khartoum , sous la pression d’un mouvement de contestation inédit déclenché en décembre par le triplement du prix du pain.

Jeudi, l’agence de presse officielle soudanaise Suna avait annoncé que M. Béchir était accusé "de possession de devises étrangères, d’avoir acquis des richesses de façon suspecte et illégale et d’avoir ordonné (l’état) d’urgence".
M. Béchir fait aussi l’objet de poursuites pour les meurtres de manifestants durant la répression de la contestation.

Il est également visé par des mandats d’arrêt par la Cour pénale internationale (CPI) qui veut le voir répondre de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre pour le conflit au Darfour (ouest), qui a fait près de 300.000 morts selon l’ONU.
Mais les militaires au pouvoir ont indiqué qu’ils ne comptaient pas le transférer au tribunal international.

Refletafrique

Dans la même rubrique

Bénin : le président Talon livre les conclusions du « dialogue » aux parlementaires

Le président béninois a réuni, ce jeudi, la conférence des présidents de l’Assemblée nationale pour leur remettre les conclusions du « dialogue politique ». Pour être appliquées, la plupart des (...)

Etats-Unis : Trump a coupé l’aide à l’Ukraine pour la forcer à enquêter sur les démocrates

Donald Trump a bien suspendu l’aide militaire à l’Ukraine pour contraindre Kiev à participer à une enquête sur les démocrates, a confirmé le secrétaire général de la Maison Blanche lors d’une conférence (...)

Commentez