Présidentielle au Guatemala : Sandra Torres en tête au premier tour

À l’issue du premier tour de l’élection présidentielle au Guatemala, Sandra Torres, arrive en tête avec 24 % des voix. Cependant, la candidate du parti social-démocrate UNE, l’Unité Nationale de l’Espérance, disputera un second tour face au conservateur Alejandro Giammattei, qui a obtenu 15 % des suffrages.

Les Guatémaltèques ont dû attendre de longues heures avant de connaître les résultats de l’élection présidentielle de ce dimanche 16 juin compte tenu du nombre élevé de candidats, 19 au total.

Sandra Torres a désormais l’espoir de devenir la première femme à diriger le Guatemala. Elle devra cependant passer le cap du second tour. Cela risque de ne pas être facile. Bien implantée dans les campagnes, elle pourrait bien ne pas bénéficier du vote urbain qui se reporterait alors sur Alejandro Giammattei.

Ces deux candidats auront donc jusqu’au 11 août prochain pour convaincre les électeurs qui attendent des solutions aux problèmes du pays. Afin de réduire la pauvreté, Sandra Torres promet de réactiver les programmes sociaux qu’elle avait mis en place sous la présidence de son ex-mari, Alvaro Colom.

Pour sa part, Alejandro Giammattei prétend lutter avec une poigne de fer contre la violence et le narcotrafic. Et il propose de créer un « mur économique » générant des emplois pour freiner la migration illégale vers les États-Unis.
Quant à la corruption, les deux parlent de la combattre frontalement

Refletafrique

Dans la même rubrique

Partis politiques Burkina : le Pasteur et ex-musicien Mc Claver Yaméogo dit Bishop créé le MRP

Le Mouvement pour le rassemblement patriotique (MRP), parti politique du Pasteur Claver Yaméogo, du « Ministère évangélique de puissance des ministres choisis de Christ », vient avec ses camarades de (...)

Guinée : l’axe de coopération Conakry-Monrovia se renforce davantage

L’axe de coopération tout azimut entre Conakry et Monrovia se renforce davantage avec la visite d’Etat qu’effectue depuis ce jeudi 11 juillet par le président libérien Georges Weah en Guinée. (...)

Commentez