Trop ivre pour conduire, il envoie son chien en drone chez le

Ca y est on a touché le fond

Dans la périphérie nantaise, un jeune homme de 25 ans, visiblement trop ivre pour prendre le volant de son véhicule, a tout de même tenté d’honorer un rendez-vous pour son chien chez le vétérinaire. Il a alors envoyé son animal de compagnie, un petit bouledogue français se nommant « Jackda », à l’aide d’un drone !

L’homme organisait une fête à son domicile avec des amis, c’est alors qu’en fin de soirée, aux alentours de 10h30 du matin, il se rappela soudainement qu’il devait se rendre chez le vétérinaire dans le but d’y faire vacciner son chien. Trop ivre pour conduire, il décida alors de déballer un drone flambant neuf qu’il avait reçu en cadeau pour noël, y attacha le chien avec des sangles de chantier, et se lança dans une course d’une dizaine de kilomètres … et tout ça depuis son canapé.

Le jeune homme ignorait que le drone, dont il ne s’était jamais servi auparavant, possédait une portée totale de 7km, pas assez donc pour arriver en toute sécurité chez le vétérinaire. L’appareil se trouvant logiquement déconnecté, il a alors appelé de lui-même la police pour les informer de la situation, leur expliquant qu’il n’était pas en état de prendre le volant et qu’il était fortement alcoolisé.

Le drone a effectivement été retrouvé par les forces de l’ordre, mais hélas en mille morceaux ! Jackda, quant à lui, s’est vraisemblablement « envolé » dans la nature, aucune trace de blessure (ou de mort) n’ayant été constatée sur place…

Source : media

Dans la même rubrique

Mélanie, 17 ans, meurt électrocutée en utilisant un fer à lisser après la douche

Le drame s’est produit vendredi à San Rafael, en Argentine. Aux environs de 22H30, Melanie Anaya, une adolescente de 17 ans, a voulu se lisser les cheveux lorsqu’elle est sortie de la douche. Elle (...)

Elisa, enceinte de 6 mois, morte dévorée par des chiens : ce qu’il s’est passé

Une femme enceinte de 29 ans, Elisa Pilarski, est morte samedi dans la forêt de Retz à Villers-Cotterêts (Aisne), victime d’une attaque de chiens, dans des circonstances encore troubles, et alors (...)

Commentez