Algérie : Slimane Chenine élu président de l’Assemblée populaire nationale

Les membres de l’Assemblée populaire nationale algérienne (APN, chambre basse du Parlement) ont élu mercredi soir le député islamiste, Slimane Chenine, à la présidence de l’APN, en remplacement de Mouad Bouchareb, poussé à la démission le 2 juillet dernier.

Issu de l’alliance des trois formations islamistes : Ennahda-Adala-Bina (15 sièges sur 462 que compte l’hémicycle algérien), M. Chenine a été plébiscité grâce au soutien que lui a accordé les deux partis majoritaires au parlement, à savoir le Front de Libération nationale (FLN, 159 sièges) et le Rassemblement national démocratique (RND, 100 sièges).

Dans un communiqué, le FLN dit avoir "renoncé à son droit" de présenter un candidat "par souci de faire prévaloir l’intérêt suprême sur l’intérêt partisan".
Avec l’élection d’un nouveau président de l’APN, les députés pourront enfin procéder à la tenue de la séance de clôture de la session ordinaire 2018-2019, empêchée par des parlementaires en guise de mouvement pour le départ de M. Bouchareb.
Aussi, grâce à cette élection, le parlement évitera une situation de blocage vers laquelle il se dirigeait, notamment dans le contexte de crise politique que connaît l’Algérie depuis le 22 février dernier.

Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burundi : Des évêques fâchent le pouvoir

Un message pastoral des évêques catholiques en vue des élections de 2020 a été lu dimanche 22 septembre dans toutes les églises du pays. Il provoque la colère du pouvoir. Dans ce message, la conférence (...)

Burkina : le CDP sanctionne les frondeurs et veut le retour de Compaoré

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CPD), le parti de l’ex-président Blaise Compaoré a pu enfin tenir son congrès extraordinaire, après des mois de péripéties judiciaires entre certains membres (...)

Commentez