Algérie : Slimane Chenine élu président de l’Assemblée populaire nationale

Les membres de l’Assemblée populaire nationale algérienne (APN, chambre basse du Parlement) ont élu mercredi soir le député islamiste, Slimane Chenine, à la présidence de l’APN, en remplacement de Mouad Bouchareb, poussé à la démission le 2 juillet dernier.

Issu de l’alliance des trois formations islamistes : Ennahda-Adala-Bina (15 sièges sur 462 que compte l’hémicycle algérien), M. Chenine a été plébiscité grâce au soutien que lui a accordé les deux partis majoritaires au parlement, à savoir le Front de Libération nationale (FLN, 159 sièges) et le Rassemblement national démocratique (RND, 100 sièges).

Dans un communiqué, le FLN dit avoir "renoncé à son droit" de présenter un candidat "par souci de faire prévaloir l’intérêt suprême sur l’intérêt partisan".
Avec l’élection d’un nouveau président de l’APN, les députés pourront enfin procéder à la tenue de la séance de clôture de la session ordinaire 2018-2019, empêchée par des parlementaires en guise de mouvement pour le départ de M. Bouchareb.
Aussi, grâce à cette élection, le parlement évitera une situation de blocage vers laquelle il se dirigeait, notamment dans le contexte de crise politique que connaît l’Algérie depuis le 22 février dernier.

Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Libye : L’UA regrette les "ingérences extérieures" en Libye

Le Comité de haut niveau de l’Union africaine (UA) sur la Libye s’est dit préoccupé par les “ingérences extérieures” et a proposé un envoyé spécial ONU/UA, dans les conclusions du sommet de l’UA de Niamey. (...)

Soudan du Sud : Salva Kiir prêt à rencontrer le dirigeant rebelle pour mettre en œuvre la paix

Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, est ouvert à l’idée de rencontrer le dirigeant rebelle Riek Machar, comme l’a récemment suggéré l’Union africaine, afin d’accélérer le règlement des questions (...)

Commentez