La BAD signe un accord pour renforcer la formation et la recherche dans les sciences mathématiques et l’innovation

La Banque africaine de développement (BAD) vient d’informer par un communiqué qu’elle a signé un mémorandum d’accord avec l’Institut africain pour les sciences mathématiques (AIMS), un réseau panafricain de centre d’excellence. L’accord vise à renforcer l’éducation, la formation et la recherche en sciences mathématiques en Afrique.

Le choix de la discipline n’est pas anodin. Selon Thierry Zomahoun, président et chef de direction de l’AIMS, les sciences mathématiques interviennent dans des domaines essentiels des défis du développement du continent. Si nous voulons tirer parti de l’Intelligence artificielle et d’autres technologies de pointe et être concurrentiels à l’échelle mondiale, nous devons former des chercheurs et des ingénieurs qui créent les équations et les algorithmes à l’origine des technologies de transformation. », a-t-il déclaré.

Cette initiative va non seulement renforcer la coopération scientifique et technologique entre les deux institutions, elle va également faciliter la conception et la mise en œuvre de nouveaux projets et programmes de formation.

Avec Ecofin

Dans la même rubrique

Burkina Campus : Cours d’Anglais à l’ISLACO

Cours d’Anglais à l’ISLACO Cours du soir Cours du jour Espace week-end Jeunes L’Institut Supérieur de Langues et Communication (ISLACO) a le plaisir d’apporter quelques informations (...)

2ème appel à communications aux Journées Scientifiques et Portes Ouvertes de l’Université Joseph KI-ZERBO

2ème appel à communications aux Journées Portes Ouvertes et Scientifiques de l’Université Joseph KI-ZERBO. Date limite de réception des résumés : 30 juillet (...)

Appel à candidatures pour la neuvième édition du Prix de la Francophonie pour jeunes chercheurs

Le Prix de la Francophonie pour jeunes chercheurs vise à reconnaître, en tenant compte de la diversité de l’espace universitaire francophone notamment celui des pays en voie de développement, le (...)

Commentez