Marrakech : Deux femmes arrêtées pour détention de faux billets de dollars

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech ont arrêté, jeudi, deux ressortissantes d’un pays subsaharien pour leur implication présumée dans une affaire de détention de faux billets de banque en devise, de fraude et d’escroquerie, indique vendredi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) cité par H24info.

Les deux mises en cause ont été interpellées sur la base des enquêtes et investigations diligentées suite à la diffusion sur les applications de messagerie instantanée d’une vidéo montrant l’une des prévenues détenant des billets bancaires en devise dans des conditions suspectes, précise la DGSN, ajoutant qu’il a été procédé à l’identification puis à l’arrestation de cette personne et de sa complice dans un appartement au quartier Saada à Marrakech.

Les enquêtes menées par les services de sûreté ont révélé que les mises en cause, âgées de 37 et 41 ans, falsifiaient des billets de banque en devise pour des usages frauduleux à travers un modus operandi criminel consistant à tremper ces billets dans un liquide noir et essayer de convaincre les victimes qu’il s’agit de vrais billets qui n’ont besoin que d’un produit spécial de nettoyage, explique le communiqué, notant que les prévenues s’emparent ainsi de différentes sommes d’argent avant de disparaître.

Des faux dollars
Les perquisitions effectuées par les services de sûreté dans l’appartement des deux suspectes ont permis la saisie de 421 billets de banque contrefaits en dollar, ainsi que du liquide noir utilisé dans la fraude, un pc portable, des téléphones portables et un ensemble d’accessoires et de bijoux, selon la même source.
Les deux mises en cause ont été placées en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, alors que les recherches et investigations se poursuivent pour déterminer toutes les circonstances de cette affaire et identifier tous les complices de ces actes criminels, conclut le communiqué.

Source : Media

Dans la même rubrique

Italie : la mère supérieure tombe amoureuse, le couvent ferme

Un couvent italien du XVIIe siècle a dû fermer ses portes, car l’une de ses religieuses, la mère supérieure, est tombée amoureuse d’un homme de la région, rapporte « La Repubblica ». Une histoire (...)

À peine embauchés par Chronopost, 2 livreurs disparaissent avec plus de 655 millions de FCFA de marchandises

Ils venaient d’être embauchés par un sous-traitant de Chronopost, à l’approche des fêtes de fin d’année. Deux livreurs ont disparu avec deux fourgons remplis de colis, pour une valeur totale d’environ un (...)

Commentez