Développement personnel : Comment vite remonter la pente quand tout semble aller mal. (ACTE II)

Fidèles lecteurs de refletafrique.net, bonjour et bienvenue dans Développement personnel, la rubrique qui vous accompagne pour une Vie plus épanouie. Tout est éphémère, rester positif, continuer d’avancer quoiqu’il arrive. J’ose croire que tu as déjà intégré ces trois premiers éléments importants. Aujourd’hui je suis encore plus heureux de partager avec toi les trois attitudes suivantes à adopter pour vite remonter la pente lorsque tout semble perdu.

Tout en continuant d’avancer il est capital que j’arrête d’indexer les autres et que je m’assume : Me responsabiliser
Combien de fois as-tu entendu quelqu’un expliquer sa défaillance en rejetant la faute sur autrui, sur un système ou même une donnée indépendante de sa volonté ?
Lorsque tout va bien, c’est Moi, mais quand tout va mal, ce sont les autres.
Pourtant mon environnement ne doit pas contrôler ma vie et non plus, je ne peux pas avoir d’emprise sur tout ce qui m’entoure.
Des éléments comme mon pays, le climat, mon origine sociale…, ne dépendent pas de ma volonté personnelle et ne sont pas toujours influençables.
Assumer la responsabilité qui pèse sur mes épaules face à ces données, c’est me permettre de les accepter, de les incorporer à mon système de valeurs afin de construire un état d’esprit me permettant de saisir les opportunités qui se présentent à moi.

En effet je ne peux blâmer aucun système à cause de mon « échec » car aucun système ne peut être tenu responsable de mon « échec ».
Je dois apprendre à me responsabiliser moi-même pas par quelqu’un d’autre.
Peu importe la situation dans laquelle je me trouve.
Là où je me trouve dans la vie, ce n’est pas là le problème, c’est ce que je fais des situations problématiques. Peu importe comment je suis né.
Il s’agit de ce que je fais du reste de ma vie.
Il ne s’agit pas de comment j’ai été mis au monde par quelqu’un d’autre.
Maintenant je suis sur terre, quel changement vais-je faire ?
Je suis responsable de ce que je suis.

Maintenant que je reconnais ma responsabilité dans ce qui m’arrive, que dois-je faire ?
Simplement m’adapter : M’adapter et exprimer mon plein potentiel
Je dois pouvoir ainsi faire la différence entre la détermination et l’obstination.
La première posture m’amène à faire de mon mieux en expérimentant d’autres stratégies pour atteindre mes objectifs.
La seconde c’est de continuer à faire la même chose et croire que j’aurai des résultats différents. Je dois apprendre à être flexible.
Les moments de grandes adversités sont aussi des moments de grandes opportunités. Quand les problèmes nous arrivent dans tous les sens, ils arrivent aussi avec une grande valeur en attente d’être créé.
Lorsque tout va bien, il est facile de se laisser bercer dans une routine de complaisance. Il est facile d’oublier à quel point je peux être incroyablement extraordinaire et plein de ressources. M’adapter en faisant de petites corrections chaque jour et je m’en sortirai certainement.
Il est aussi capital que je trouve un petit quelque chose à apprécier : Exprimer ma reconnaissance.
Pendant que je m’obstine à vouloir ce que je n’ai pas encore et si je prenais le temps pour apprécier ce que j’ai en ce moment.
« Ne gâchez pas ce que vous avez en désirant ce que vous n’avez pas » , disait Épicure

Et à bien voir, ce que j’ai maintenant, était autrefois parmi les choses que je n’espérais peut-être même pas avoir. Méditons sur cette citation quand la vie nous semblera injuste.
Rester positif dans une situation négative n’est point anodin, mais un signe de leadership et de force.
Par moment, j’ai tant à pleurer et à me plaindre, mais au lieu de ça, je préfère sourire et apprécier ma vie. Il ne s’agit pas ici de se limiter mais de reconnaître la valeur de ce que l’on possède. Donc, n’oublions pas d’être reconnaissant pour les dons ordinaires, simples, et pourtant pas si petits dans notre vie. Il peut sembler étrange de se sentir reconnaissant pour les événements de notre vie qui semblent être ordinaires, mais c’est justement en étant reconnaissant que nous pouvons transformer l’ordinaire en extraordinaire.
Montrer de la gratitude pour les bonnes choses que j’aie, est l’activité la plus puissante pour stimuler le bonheur.
A la semaine prochaine pour les deux dernières.
D’ici là vivez une vie avec plein de reconnaissance dans la responsabilité et la flexibilité !

LeVisionnaire
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Migrations : réunion à Malte des ministres de l’Intérieur de l’Union européenne

Depuis plus d’un an, les Européens ont relancé les négociations enlisées depuis deux décennies pour trouver une solution pérenne à la question migratoire. C’est surtout le règlement de Dublin qui pose (...)

RDC : Un deuxième vaccin contre Ebola en essaie

La RDC a annoncé vendredi 20 septembre qu’elle allait utiliser un deuxième vaccin pour lutter contre la maladie à virus Ebola. L’utilisation de ce deuxième vaccin est une recommandation du Groupe (...)

Commentez