Boris Johnson accuse Téhéran d’être derrière les attaques d’installations pétrolières en Arabie saoudite

Alors qu’il doit rencontrer le président iranien Hassan Rohani lors de l’Assemblée générale de l’ONU, le Premier ministre britannique a attribué lundi à l’Iran, « avec un très haut degré de probabilité, les attaques d’Aramco », lors de déclarations à des journalistes qui l’accompagnent à New York.

Dans la même rubrique

Donald Trump n’organisera finalement pas le G7 dans son golf de Floride

Togo : Jean Pierre Fabre investi candidat de l’oppostion à la ptrésidentielle de 2020

Commentez