RDC : Un deuxième vaccin contre Ebola en essaie

La RDC a annoncé vendredi 20 septembre qu’elle allait utiliser un deuxième vaccin pour lutter contre la maladie à virus Ebola. L’utilisation de ce deuxième vaccin est une recommandation du Groupe stratégique consultatif d’experts de l’OMS sur la vaccination, a expliqué docteur Jean-Jacques Muyembe, coordonnateur du secrétariat technique de la riposte contre la maladie.

Jusque-là, trois vaccins étaient sous examen : un a été présenté par un laboratoire chinois, un autre par les Russes et enfin un troisième qui est américano-belge. C’est ce troisième qui a été choisi par l’Institut national de recherche biomédicale (INRB).
Ce vaccin préventif, rejeté par l’ancien ministre de la Santé Oly Ilunga, est produit par Janssen Pharmaceutica, une compagnie belge filiale de la société américaine Johnson & Johnson.

Selon l’INRB, il ne présente aucun danger. « Il n’y a pas de danger pour ce vaccin, d’autant que, comme vous le savez, en Ouganda, on a déjà utilisé ce vaccin ; en Guinée, c’est la deuxième année que l’on vaccine la population avec ce vaccin », argue Jean-Jacques Muyembe.

Ce vaccin sera utilisé dans les zones qui ne sont pas infectées. « Nous pensons d’abord à protéger tous ces commerçants qui se rendent au Rwanda tous les jours. Quand vous allez à la petite barrière de Goma, il y a au moins 64 000 personnes qui traversent chaque jour pour aller au Rwanda. »

Il se donnera en deux piqûres. La première, explique le docteur Muyembe, protège contre le virus du type Zaïre et la seconde contre d’autres types du virus Ebola, comme Bundibugyo.
À ce stade, certains experts se posent encore la question sur le respect du calendrier vaccinal eu égard à la mobilité de la population dans cette zone.

Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Niger : les inondations forcent 23 000 personnes à quitter leur foyer

Quelque 23.000 personnes ont dû quitter leurs foyers depuis début octobre à cause d’inondations dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger, ont annoncé samedi des députés de la région, dans une (...)

Côte d’Ivoire : Migrations, de plus en plus d’Ivoiriennes victimes de traite d’êtres humains

Le nombre de femmes venues de Côte d’Ivoire qui se retrouvent réduites en esclavage dans des pays d’Afrique du Nord et d’Europe est en hausse, alerte l’Organisation internationale pour les migrations (...)

Commentez