Environnement : Septembre 2019 a été le mois de septembre le plus chaud enregistré

En matière de températures, les records n’en finissent décidément plus de tomber. Jeudi dernier, 47,6 °C ont été enregistrés à Wafra (Koweït). Des vagues de chaleur se sont abattues ces derniers jours au Canada et aux États-Unis où 35 °C ont été mesurés à New York en ce début octobre.

Selon les données rendues publiques ce vendredi par le Copernicus Climate Change Service (C3S), septembre 2019 a été le mois de septembre le plus chaud de notre histoire. Un peu plus même que septembre 2016, avec une température supérieure de 0,575 °C à la moyenne de 1981-2010.

Une annonce dans la lignée de celles faites ces derniers mois. La National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) ayant déjà qualifié il y a peu l’été 2019, d’été le plus chaud jamais enregistré sur Terre. « Un rappel alarmant de la tendance au réchauffement à long terme qui est observée au niveau mondial », souligne Jean-Noël Thepaut, directeur de Copernicus.

Une situation d’autant plus alarmante que 2019 n’est pas une année El Niño. Un phénomène naturel qui fait généralement monter la température sur notre Planète. Comme cela avait été le cas pour les records établis en 2016.

Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Amazonie : Lorsque la défense de l’environnement cache des conflits d’intérêts

La forêt amazonienne brûle et le monde débat sur les enjeux écologiques qui menacent la planète. Mais en coulisses se joue également un conflit d’intérêts opposant les industries agroalimentaires, qui (...)

Nigéria : Le parc pilote agricole d’Abuja, locomotive du développement agricole du pays

Le Parc pilote agricole d’Abuja, situé au Nigéria est un complexe agricole ayant une influence sur toute l’Afrique. Il est devenu une locomotive du développement agricole du pays. Centre de (...)

Commentez