Guinée-Bissau : le président Vaz grand absent au sommet de la CEDEAO

Les chefs d’État de la Cédéao sont à Niamey, capitale du Niger, ce vendredi. Un sommet extraordinaire, à huis clos, pour examiner la situation politique en Guinée-Bissau.

Il y aura un grand absent à ce sommet de Niamey : José Mario Vaz ne fait pas le voyage. Pas très surprenant après les récentes déclarations du président bissau-guinéen, qui dénonce « une ingérence étrangère ». Le bras de fer actuel est pourtant né d’un compromis sous les auspices de la Cédéao. En effet, en juin dernier, c’est elle qui a permis au président de rester à la tête de l’État malgré l’expiration de son mandat, mais avec des pouvoirs limités, jusqu’aux élections.

Et désormais, c’est l’impasse depuis le limogeage du gouvernement d’Aristide Gomes par le président, la semaine dernière. Depuis, chacun campe sur sa position : le président a demandé aux forces de défense et de sécurité d’installer son nouveau cabinet par la force. Un appel non suivi d’effet pour l’heure. De son côté, la Cédéao a lancé un ultimatum aux membres du nouveau gouvernement pour qu’ils démissionnent, ce qu’a fait le ministre des Ressources naturelles et de l’énergie, ce jeudi. Et l’organisation ouest-africaine compte taper du poing sur la table.

Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Liban : une explosion de colère fait un mort suite à une interview de Michel Aoun

Au Liban, pays secoué depuis le 17 octobre par un mouvement de contestation, la situation s’est dangereusement détériorée mardi 12 novembre avec la reprise dans la nuit des fermetures de routes et des (...)

Gambie : Banjul porte plainte contre la Birmanie sur le sort des Rohingyas

La Gambie a déposé plainte, ce lundi, matin devant la Cour internationale de Justice contre la Birmanie pour le génocide des Rohingyas. Cette Cour de l’ONU, basée à La Haye, est chargée de régler les (...)

Commentez