Mauritanie : campagne de lutte contre les médicaments périmés et la pratique illicite de la médecine

Les autorités sanitaires mauritaniennes mènent, depuis lundi, une campagne de lutte contre les médicaments périmés et la pratique non autorisée des métiers de santé.

Cette campagne largement soutenue par l’opinion nationale, a déjà permis la fermeture de plusieurs pharmacies clandestines et de cabinets médicaux non autorisés, ainsi que l’arrestation de leurs propriétaires, après une inspection minutieuse menée avec l’appui des services de sécurité.

La campagne s’inscrit, selon le gouvernement, dans le cadre d’une stratégie nationale visant la réorganisation du secteur de la santé conduite par le ministre de la Santé, le Dr Nedhirou Ould Hamed.

Selon le Dr Cheikh Bay O. M’Khaitratt, conseiller du ministre de la Santé, le ministère avait déjà sommé les pharmaciens à se mettre en conformité avec les textes de lois en vigueur, notamment en ce qui concerne le respect de la distance d’implantation entre les pharmacies (200 m au moins) pour éviter que les officines, devenues pléthoriques à Nouakchott, ne viennent s’agglutiner devant les centres hospitaliers et créer un milieu inapproprié.

Refletafrique.net

Dans la même rubrique

UEMOA : plus de 500 millions de dollars mobilisés contre l’insécurité en Afrique de l’Ouest

Plus de 500 millions de dollars seront mobilisés pour le financement de la lutte contre le terrorisme dans l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), a-t-on appris mercredi (...)

France : une journée de mobilisation pour l’hôpital public

Les blouses blanches battent le pavé parisien ce jeudi 14 novembre. Qu’ils soient médecins, aides-soignants, ou encore agents administratifs, les personnels hospitaliers sont appelés à se mobiliser (...)

Commentez