Syrie : de violents combats dans la région d’Idleb fragilisent le cessez-le-feu

L’accord de cessez-le-feu dans la région d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, a été fragilisé par deux jours d’affrontements violents entre les forces pro-régime et des factions jihadistes et rebelles.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), les combats de ces deux derniers jours dans la région d’Idleb ont fait plus de 80 morts, dont plus de 70 combattants. Il s’agit du bilan le plus élevé et des affrontements les plus violents depuis l’instauration d’une trêve sous l’égide de la Russie, le 31 août dernier.

Appuyée par l’aviation russe et par un puissant barrage d’artillerie, l’armée syrienne a lancé une contre-attaque qui lui a permis de reconquérir ce dimanche quatre localités prises la veille par les jihadistes et les rebelles au sud-est d’Idleb. Les avions ont lancé des dizaines de raids et les canons ont tiré des centaines d’obus sur des régions proches ou éloignées du front. Les combats ont duré toute la journée.
Les jihadistes ont résisté aux assauts de l’armée syrienne et ont tenté des contre-attaques pour ralentir sa progression, mais ont dû reculer face à la puissance de feu déployée. Dimanche soir, l’agence officielle Sana a rapporté que la DCA est entrée en action contre des drones armés lancés par les jihadistes contre l’aéroport militaire de Hama.

La reprise des combats a poussé des habitants de la ville de Maarat al-Nohmane et ses environs à fuir vers le Nord pour échapper aux bombardements. Ils sont allés grossir les rangs des 400 000 civils déplacés par l’offensive lancée le 30 avril dernier par l’armée syrienne avec l’appui de son allié russe. Les combats ont fait depuis cette date 4 800 morts, dont 1 200 civils.

Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Soudan du Sud : l’ONU déploie des troupes après des violences communautaires

La mission des Nations unies au Soudan du Sud (Minuss) a annoncé mardi avoir envoyé des troupes dans la localité de Maper, dans le centre du pays, pour empêcher de nouvelles violences communautaires, (...)

Libye : 14 enfants tués dans des frappes aériennes ces 72 dernières heures (gouvernement)

Deux frappes aériennes ont tué 14 enfants et fait au moins 10 blessés parmi les civils ces 72 dernières heures en Libye, a annoncé dimanche le gouvernement libyen reconnu par l’ONU. Les forces (...)

Commentez