Jeux Olympiques 2016 : sportifs africains et sélections africaines en vue

Du 5 au 21 août, le monde entier aura les yeux fixés sur la mégapole brésilienne, où se tiendront les XXXIes Jeux olympiques d’été. Jeune Afrique a sélectionné cinq sportifs ou sélections qui ont toutes leurs chances de monter sur le podium.

1. Habiba Ghribi (Tunisie, athlétisme)

Presque quatre ans après les JO de Londres, elle est devenue championne olympique du 3 000 m steeple à la suite du déclassement pour dopage de la Russe Yuliya Zaripova. Native de Kairouan, Habiba Ghribi (32 ans) est la première Tunisienne à décrocher une médaille olympique. Elle est aussi vice-championne du monde (Pékin, 2015), recordwoman d’Afrique et deuxième meilleure performeuse de l’histoire sur la distance. Autant dire qu’elle est une vraie chance de médaille pour son pays, dont la moisson olympique se limite à ce jour au titre de Mohamed Gammoudi sur 5 000 m, en 1968.

2. Ghirmay Ghebreslassie (Érythrée, athlétisme)

L’an dernier, à Pékin, ce jeune marathonien, alors âgé de 19 ans, est devenu le plus jeune champion du monde de l’histoire en parcourant les 42,195 km en 2 heures, 12 minutes et 28 secondes. Ce n’est pas si souvent qu’on parle de son pays, cette prison à ciel ouvert, en bien ! Ce titre avait été précédé par une série de bonnes performances réalisées à Chicago, Birmingham et Hambourg. Les parents de Ghirmay voulaient qu’il poursuive ses études. Lui a préféré le sport de haut niveau. A-t-il eu tort ? Il sera à Rio l’un des plus sérieux candidats au titre suprême.

3. Murielle Ahouré (Côte d’Ivoire, athlétisme)

Le 23 juin, à Durban (Afrique du Sud), l’Ivoirienne de 28 ans est devenue championne d’Afrique du 100 m. Née à Abidjan mais rapidement exilée en France, puis aux États-Unis, Murielle Ahouré excelle aussi sur 60 m (en salle) et sur 200 m. Depuis trois ans, elle squatte les podiums partout où elle passe et semble arrivée à maturité. Dans l’histoire de l’olympisme, la Côte d’Ivoire ne compte qu’une seule médaille, obtenue en 1984, à Los Angeles, par Gabriel Tiacoh sur 400 m. Murielle a bien l’intention de remédier à cette pénurie.

En savoir plus sur Jeune Afrique

Dans la même rubrique

Guinée-CAN 2019 : Paul Put et son Staff limogés

Suite à l’élimination du Syli national, à la phase finale de la CAN 2019, le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique de la Guinée a pris des décisions punitives à l’encontre de (...)

CAN 2019 : Algérie, scène de liesse après la qualification de l’équipe de football en finale de la coupe d’Afrique des Nations

Les fans de l’équipe algérienne de football sont sortis dimanche soir dans les rues pour exprimer leur joie à l’issue de la victoire au Caire (Egypte) des Fennecs face au Nigeria (2-1) et leur (...)

Les Awards de la CAF : Salah et Kgatlana remportent le ballon d’or

Doublé pour l’Egyptien Mohamed Salah, désigné meilleur footballeur africain par la CAF. C‘était presque prévisible, Mohamed Salah conserve le ballon d’Or africain. L’Egyptien rejoint au palmarès le (...)

CAN 2019 : le Congo sur la liste des candidatures pour l’organisation

Et si un pays de la région Afrique centrale succédait au Cameroun pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations de football(CAN) l’année prochaine ? La République du Congo est sur la liste des (...)

Commentez