Transfert d’argent international : quel acteur va rafler la mise ?

L’arrivée de fintech comme Transferwise ou Worldremit et l’intérêt récent des banques mettent en ébullition le marché du transfert de devises.

La vague de nouveaux opérateurs de transferts d’argent (MTO) aux modèles innovants et moins coûteux, qui s’allient de plus en plus aux banques traditionnelles pour booster leur business, est en train de rebattre les cartes du marché de transfert de devises.

Selon la Banque mondiale, plus de 500 acteurs –dont des acteurs bancaires- se positionnent sur le créneau. Moneytis, comparateur français des solutions de transfert d’argent, en dénombre 200 en excluant les banques et les acteurs non-licenciés.

Pas étonnant que le secteur attire : le marché des transferts d’argent entre particuliers croît de près de 5% par an. "Il représente 500 milliards d’euros par an aujourd’hui dans le monde et pourrait atteindre 1 000 milliards dans dix ans, explique Christophe Lassuyt, cofondateur de Moneytis. Le marché ne cesse de croître car les migrants, les expatriés et les "digital nomades" sont de plus en plus nombreux."
Le succès le plus fulgurant du secteur est celui de la fintech britannique Transferwise. La start-up vient de dévoiler, pour la première fois, les volumes de transactions qu’elle enregistre : 1,07 milliard de dollars par mois, en hausse de 50% sur six mois, à travers 600 000 transactions. Valorisée 1,1 milliard de dollars en mai dernier, la société a enregistré un chiffre d’affaires de 37 millions de dollars entre mars 2015 et mars 2016 (contre 13,8 millions de dollars l’année précédente et 2,7 millions en 2013/2014). Elle a même atteint un rythme de 6,6 millions de dollars de chiffre d’affaires par mois en août, deux fois plus que l’année précédente.

Transferwise a levé 116 millions de dollars depuis sa création, en 2010 et la société emploie environ 400 personnes.
HDAY
En savoir plus sur JDN

Dans la même rubrique

Le Kenya lance le plus grand parc éolien d’Afrique

Le Kenya a officiellement lancé la plus grande centrale éolienne d’Afrique. Le projet gigantesque situé dans le nord et qui fournit déjà près d’un cinquième des besoins énergétiques du pays. Doté de (...)

SCIENCE : Une éclipse lunaire partielle à ne pas manquer ce soir

La Lune nous donne deux grands rendez-vous céleste en juillet : le 15, en conjonction avec Saturne, et surtout le 16, le soir du cinquantième anniversaire du lancement d’Apollo 11, notre satellite (...)

Facebook en pleine tourmente, les patrons d’Instagram claquent la porte

Les co-fondateurs et dirigeants d’Instagram, l’application de partage de photos détenue par Facebook, ont annoncé lundi soir leur démission en raison, selon la presse, d’une mésentente avec leur (...)

« Le Kinkeliba », la plante qui sauve des vies

Le kinkeliba (Combretum micranthum) fait partie de la grande famille des combrétacées, qui forme le fond arbustif et arboré des forêts de savane. Le kinkeliba prend la forme d’un arbrisseau touffu (...)

Commentez