Côte d’Ivoire : Des tirs nourris à Abobo, N’Dotré, Cocody Angré, 8ème tranche Palmeraie et Plateau

Selon des médias sur place à Abidjan, des hommes armés et cagoulés auraient réquisitionné des camions de police et de gendarmerie, suspendant ainsi l’ « opération épervier » menée conjointement par les deux catégories de Forces de défense et de sécurités cités.

C’est en effet aux environs de 2 heures du matin que des tirs nourris sont entendus dans la capitale économique ivoirienne. Ces tirs sont essentiellement localisés à Abobo, N’Dotré, Cocody Angré, 8ème tranche Palmeraie et au Plateau selon les sources sur place. La communication radio au niveau de la police a été interrompue selon les mêmes sources.

Une atmosphère politique tendue en prélude des jeux de la francophonie semble s’afficher avec le soupçon d’un mouvement d’humeur de soldats mutins, sans que des précisions ne puissent être obtenues jusqu’à l’heure.

Honoré Yoda
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Élection présidentielle en RDC : le camp de Thisekedi pourrait boycotter le scrutin

Pour le Rassemblement, il n’est pas question de participer à l‘élection présidentielle de décembre prochain. Cette plateforme de l’opposition en RDC promet de boycotter le scrutin au cas où Kabila ne (...)

Procès du Putsch, Fin du Ping-Pong La vérité tombe en Compte-Goutte

La réconciliation nationale est un impératif pour le Burkina Faso, la vérité sur le dossier du putsch est un préalable pour un renouveau dans le concert social avec toutes les forces vives du pays. (...)

Discours de Kabila sur l’Etat de la nation : pas d’annonces majeures

Le président du Sénat avait pourtant situé le cadre. À cinq mois des élections présidentielles, le peuple congolais a besoin de réponses. Mais l’adresse du président Joseph Kabila devant le Parlement n’a (...)

Soudan du sud : kiir et machar bientôt un accord de partage du pouvoir.

Le gouvernement et les rebelles du Soudan du Sud, enfoncé dans une guerre civile, doivent signer jeudi 19 juillet 2018, un accord "préliminaire" de partage du pouvoir qui sera suivi d’un accord (...)

Commentez