Burkina Faso : L’ex-ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme démissionnaire, Tahirou Barry félicite son remplaçant Issouf Sawadogo et lui promet sa disponibilité à l’accompagner

Ce jeudi 02 novembre 2017, l’ex-ministre en charge de la Culture, des Arts et du Tourisme s’est exprimé via son compte Facebook où il a félicité son remplaçant Issouf Sawadogo, nommé par le Président Roch Marc Christian Kaboré le lundi 30 octobre 2017.

« Je tiens à féliciter monsieur Issouf Sawadogo pour sa nomination en qualité de Ministre de la Culture des Arts et du Tourisme. Tout en marquant ma disponibilité à le soutenir et en lui formulant mes vœux de pleins succès, je voudrais lancer un vibrant appel à tous les travailleurs du département, acteurs et créateurs culturels et touristiques à bien vouloir l’ accompagner sans réserve et sans autres considérations subjectives », a indiqué M. Tahirou Barry sur sa page Facebook.

L’ancien ministre n’a pas manqué de donner une place de choix à la Culture, aux Arts et au Tourisme. « Si nous l’aidons tous à réussir, la victoire sera celle de notre culture et riche patrimoine touristique et partant de notre fière Nation », a expliqué M. Barry.

Le nouveau ministre Issouf Sawadogo est professeur d’histoire-géographie et totalise 30 ans de carrière. Les deux hommes se connaissent car ont tous deux été au sein du même parti politique de la renaissance nationale (PAREN), dont M. Barry en fut président, avant d’être remplacé suite à des divergences au sein dudit parti.

Honoré Yoda
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina Faso : Ablassé Ouédraogo fait son mea culpa

Chers Concitoyens et Chers Amis, Le 8 Juin 2015, en pleine préparation de la campagne pour l’élection du Président du Faso à laquelle j’étais candidat, j’accordais un entretien téléphonique au journal (...)

Présidentielle iranienne 2017 : Hassan Rohani réélu dès le premier tour pour 4 ans

Le président sortant de la République islamique d’Iran, Hassan Rohani gagne les élections au premier tour en obtenant la majorité avec 57 % des suffrages. Il faut dire qu’il a largement été réélu (...)

François COMPAORE refuse l’extradition, la France ne dit rien

Le principe de la réconciliation nationale au Burkina implique un certain nombre d’engagements dont l’exécution incombe aux autorités du moment pour répondre aux exigences des insurgés. Parmi ces (...)

Burkina Faso : Première session ordinaire 2018 du groupe parlementaire UPC-RD qui dresse un bilan positif

Le groupe parlementaire UPC-RD (Union pour le progrès et le changement-Renouveau démocratique) a animé une conférence de presse le jeudi 07 juin 2018 à Ouagadougou. L’objectif était de faire le bilan (...)

Commentez