Togo : Le gouvernement veut instaurer le dialogue avec l’opposition

Ce lundi 06 novembre 2017, le gouvernement togolais a indiqué que « toutes les dispositions nécessaires  » seront prises afin d’instaurer le dialogue avec l’opposition. Le pouvoir du président Faure Gnassingbé est en proie à plus de 2 mois de manifestations par l’opposition qui demande son départ.

Un communiqué en date du lundi a été lu par le ministre de l’Industrie et du Tourisme Yaovi Attigbe Ihou. Ce communiqué diffusé par les chaînes de télé indique que le gouvernement togolais prenait « les dispositions nécessaires pour l’ouverture, à Lomé, d’un dialogue avec l’ensemble de la classe politique togolaise  ». Il appelle ainsi la population et les partis politiques à la retenue pour la sauvegarde de la paix, de la cohésion sociale et l’intérêt général de la nation.

Le gouvernement togolais espère que « tout ceci conduira les partis politiques concernés à agir avec la plus grande retenue et responsabilité et à œuvrer pour l’intérêt national par la sauvegarde de la paix et de la cohésion nationale », après une vague de manifestations qui ont fait déjà au moins 16 personnes tuées et plus de 200 blessés.

L’opposition quant à elle, malgré les interdictions du gouvernement, continue d’organiser des marches pour protester contre le pouvoir en place et demande la limitation du nombre de mandats présidentiels à 2. Elle estime par ailleurs que Faure Gnassingbé, qui a hérité du pouvoir de son père, démissionne. Cela fait en effet un demi-siècle que le pouvoir est aux mains de la famille Gnassingbé.

Honoré Yoda
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Présidentielle à Madagascar : peu d’affluence dans les bureaux de vote

Un peu moins de 10 millions d’électeurs sont appelés à élire leur président à Madagascar pour le deuxième tour de l’élection présidentielle. Il s’agit de départager les deux finalistes, deux ex-présidents, (...)

Belgique : le Premier ministre Charles Michel démissionne

Le Premier ministre belge Charles Michel a annoncé ce mardi 18 décembre au soir sa démission devant la Chambre des représentants députés. Il s’est ensuite rendu au palais royal pour présenter (...)

Gabon : l’opposition divisée échoue à profiter de l’absence du président

L’opposition gabonaise, divisée, tente vainement de tirer profit de l’absence depuis près de deux mois du président Ali Bongo Ondimba qui, victime d’un accident vasculaire cérébral, est en (...)

Sanctions de l’UE : la RDC fixée sur son sort ce lundi

L’Union européenne devrait se prononcer ce lundi sur l’avenir des sanctions contre des officiels de RDC dont Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du pouvoir à la présidentielle du 23 décembre. Du (...)

Commentez