Côte d’Ivoire : Un microbe bûché par la population d’Abobo

Ce dimanche 05 novembre 17, un jeune en dissidence avec la loi s’est fait démolir par les habitants d’Anokoi à Abobo, suite à une agression orchestrée par son gang.

En effet, ce dimanche dernier aux alentours de 18 heures, des jeunes délinquants, agresseurs sans scrupule appelés « microbes », munis d’armes blanches, ont reçu la riposte de la population, qui a exprimé son ras de bol. Les microbes dépouillent de manière sanglante et sans vergogne tout passager à vue.

La population d’Anokoi, malgré dans la terreur de ces jeunes, s’est armée de courage en ripostant à son tour, par l’usage de tous les moyens, afin d’intercepter cette barbarie perpétrée par jeunes délinquants.

Face à une population bien déterminée à en découdre, les jeunes délinquants n’ont eu d’autre choix que de prendre la fuite. Dans cette course poursuite, l’un d’entre eux a été capturé et copieusement battu à la mort par les habitants du quartier.

Les forces de l’ordre, arrivées en dernière position, ont pu constater sur les lieux un corps déchiqueté et laissé sans vie par la population. Une opération de ratissage a été entamée par la police dans les périmètres.

Kouadio Jean-Jaurès Edi (Stagiaire)
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Compte rendu du conseil des Ministres du jeudi 07 décembre 2017

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 07 décembre 2017, en séance ordinaire, de 10 H 00 mn à 15 H 00 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian (...)

France : Dans le cadre de l’enquête sur le Crash de Charm el-Cheikh, le Parquet de Bobigny ordonne un non-lieu

Ce lundi 13 novembre dans la commune française de Bobigny, le juge chargé de l’enquête sur le crash d’un Boeing 737 de la compagnie Flash Airlines qui s’était abîmé en mer au large de Charm el-Cheikh en (...)

RD Congo : Quatorze (14) Casques bleus et cinq (5) soldats congolais tués dans une attaque à Béni

Un commando non identifié a attaqué les Casques bleus de l’ONU tuant plusieurs d’entre eux. Le bilan est lourd. Il indique quatorze (14) casques bleus tués, tous de nationalité tanzanienne, cinq (5) (...)

Insécurité en Centrafrique : des ONG suspendent leurs activités

En raison de l’insécurité qui sévi dans le nord de la Centrafrique, des ONG ont suspendu leurs activités.Cette décision a été prise ce vendredi 7 décembre juste au lendemain de l’assassinat d’un (...)

Commentez