Côte d’Ivoire : Un microbe bûché par la population d’Abobo

Ce dimanche 05 novembre 17, un jeune en dissidence avec la loi s’est fait démolir par les habitants d’Anokoi à Abobo, suite à une agression orchestrée par son gang.

En effet, ce dimanche dernier aux alentours de 18 heures, des jeunes délinquants, agresseurs sans scrupule appelés « microbes », munis d’armes blanches, ont reçu la riposte de la population, qui a exprimé son ras de bol. Les microbes dépouillent de manière sanglante et sans vergogne tout passager à vue.

La population d’Anokoi, malgré dans la terreur de ces jeunes, s’est armée de courage en ripostant à son tour, par l’usage de tous les moyens, afin d’intercepter cette barbarie perpétrée par jeunes délinquants.

Face à une population bien déterminée à en découdre, les jeunes délinquants n’ont eu d’autre choix que de prendre la fuite. Dans cette course poursuite, l’un d’entre eux a été capturé et copieusement battu à la mort par les habitants du quartier.

Les forces de l’ordre, arrivées en dernière position, ont pu constater sur les lieux un corps déchiqueté et laissé sans vie par la population. Une opération de ratissage a été entamée par la police dans les périmètres.

Kouadio Jean-Jaurès Edi (Stagiaire)
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina Faso : le conseil municipal de l’arrondissement 10 de Ouagadougou met en place une stratégie de mobilisation citoyenne

Le conseil municipal de l’arrondissement 10 était face à la presse ce mardi 18 septembre 2018. L’objectif de cette rencontre est de porter à la connaissance du public, le projet de mobilisation de (...)

Allemagne : Tous les ressortissants algériens vivant illégalement en Allemagne seront accueillis chez eux

L’Algérie accueillera tous ses ressortissants en situation irrégulière en Allemagne. Le message a été donné par le Premier ministre Ahmed Ouyahia, à l’occasion d’une visite officielle de la chancelière (...)

Congo-mort de 13 jeunes : « ces jeunes avaient été torturés puis exécutés » (ONG)

Pour l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH), les jeunes décédés dans la nuit du 22 au 23 juillet dans le commissariat de l’ancien Chantier de construction navale (CHACONA) au nord de (...)

Ethiopie : la police conclut au suicide du directeur de barrage de la Renaissance (média)

La police a conclu au suicide dans l’enquête sur la mort du directeur de projet controversé du grand barrage de la Renaissance, sur le Nil Bleu, ont annoncé vendredi les médias d’Etat éthiopiens. Le (...)

Commentez