MALI : Bamako confirme la mort d’une dizaine de soldats retenus prisonniers des djihadistes lors d’une opération de l’armée française

Le gouvernement malien a confirmé ce mardi 07 novembre, pendant une opération menée par la force française, la mort d’une dizaine de soldats captifs des djihadistes dans le Nord-est du pays.

Ce mardi devant la presse, un responsable de l’armée malienne de la défense a souligné lors d’une allocution que leurs soldats retenus prisonniers durant un long moment ont évidemment perdu la vie, suite à une opération radicale de l’armée française menée contre le groupe djihadiste.

En effet, pour stopper l’expansion du groupe EI qui ne fait que torpiller la sécurité du pays, les forces armées de la France, optent alors pour un raid pendant la nuit du 23 au 24 octobre contre un camp du groupe djihadiste à Abeibara, dans la région de kidal dans le Nord-est.

A la sortie de l’opération, 15 terroristes sont tués dont l’un d’entre eux se proclamait être un lieutenant d’Iyad Ag Ghali d’après le superviseur de l’opération, le commandant de la force française Barkhane.

Il ajoute également que l’opération de renseignement ne leur a pas permis de détecter la présence de soldats captifs sur les lieux avant l’intervention armée.
La capture de ces soldats maliens a été effectuée pendant l’attaque du 19 juillet 2016 contre la base militaire de Nampala.

Kouadio Jean-Jaurès EDI (Stagiaire)
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina Faso : le conseil municipal de l’arrondissement 10 de Ouagadougou met en place une stratégie de mobilisation citoyenne

Le conseil municipal de l’arrondissement 10 était face à la presse ce mardi 18 septembre 2018. L’objectif de cette rencontre est de porter à la connaissance du public, le projet de mobilisation de (...)

Allemagne : Tous les ressortissants algériens vivant illégalement en Allemagne seront accueillis chez eux

L’Algérie accueillera tous ses ressortissants en situation irrégulière en Allemagne. Le message a été donné par le Premier ministre Ahmed Ouyahia, à l’occasion d’une visite officielle de la chancelière (...)

Congo-mort de 13 jeunes : « ces jeunes avaient été torturés puis exécutés » (ONG)

Pour l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH), les jeunes décédés dans la nuit du 22 au 23 juillet dans le commissariat de l’ancien Chantier de construction navale (CHACONA) au nord de (...)

Ethiopie : la police conclut au suicide du directeur de barrage de la Renaissance (média)

La police a conclu au suicide dans l’enquête sur la mort du directeur de projet controversé du grand barrage de la Renaissance, sur le Nil Bleu, ont annoncé vendredi les médias d’Etat éthiopiens. Le (...)

Commentez