MALI : Bamako confirme la mort d’une dizaine de soldats retenus prisonniers des djihadistes lors d’une opération de l’armée française

Le gouvernement malien a confirmé ce mardi 07 novembre, pendant une opération menée par la force française, la mort d’une dizaine de soldats captifs des djihadistes dans le Nord-est du pays.

Ce mardi devant la presse, un responsable de l’armée malienne de la défense a souligné lors d’une allocution que leurs soldats retenus prisonniers durant un long moment ont évidemment perdu la vie, suite à une opération radicale de l’armée française menée contre le groupe djihadiste.

En effet, pour stopper l’expansion du groupe EI qui ne fait que torpiller la sécurité du pays, les forces armées de la France, optent alors pour un raid pendant la nuit du 23 au 24 octobre contre un camp du groupe djihadiste à Abeibara, dans la région de kidal dans le Nord-est.

A la sortie de l’opération, 15 terroristes sont tués dont l’un d’entre eux se proclamait être un lieutenant d’Iyad Ag Ghali d’après le superviseur de l’opération, le commandant de la force française Barkhane.

Il ajoute également que l’opération de renseignement ne leur a pas permis de détecter la présence de soldats captifs sur les lieux avant l’intervention armée.
La capture de ces soldats maliens a été effectuée pendant l’attaque du 19 juillet 2016 contre la base militaire de Nampala.

Kouadio Jean-Jaurès EDI (Stagiaire)
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina :Rencontre des experts de l’OOAS pour l’opérationnalisation de la gestion des déchets liés aux soins de santé

L’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) organise un atelier de réflexion sur la gestion dès l’opérationnalisation de la gestion durable des déchets liés aux soins de santé en Afrique de (...)

Procès du putsch manqué : Ce qu’il faut retenir du premier jour de comparution de Diendiéré

Considéré comme le cerveau du putsch manqué de septembre 2015. Le Général Gilbert Diendiéré s’est présenté devant le juge ce lundi 26 novembre. Dans son grand oral, il est revenu sur plusieurs points (...)

La Mauritanie mise sur l’aide aux populations pour sécuriser sa frontière

Niché au creux d’une passe menant vers la frontière malienne, le modeste village mauritanien d’Ouad Initi changera bientôt de visage, avec une école agrandie, un centre de soins et un accès accru à (...)

Le harcèlement sexuel, une pratique « très répandue » au sein de l’Union africaine

Selon les conclusions rendues vendredi 23 novembre par le comité chargé d’une enquête interne au sein de la Commission africaine, il y a bien des pratiques de harcèlement moral et sexuel au sein de (...)

Commentez