Zimbabwe : Mise en garde sans appel du Chef de l’armée à l’encontre du parti du président Robert Mugabe

Ce lundi 13 novembre, le chef de l’armée zimbabwéenne a adressé une mise en garde sans appel au parti du président Robert Mugabe. Le général Constantino Chiwenga dénonce vivement l’éviction du vice-président du pays et prévient que l’armée pourrait « intervenir » si cette « purge » ne cessait pas au sein du parti présidentiel.

« La purge actuelle qui vise clairement les membres du parti qui ont été engagés dans la guerre d’indépendance doit cesser immédiatement », a martelé le général Constantino Chiwenga en lisant un communiqué devant la presse au quartier général de l’armée, dans une déclaration particulièrement forte.

« Nous devons rappeler à ceux qui sont derrière ces dangereuses manigances que lorsqu’il s’agit de protéger notre révolution, l’armée n’hésitera pas à intervenir », a-t-il menacé.

En rappel, Emmerson Mnangagwa, longtemps pressenti comme dauphin du président Robert Mugabe dont il est un des anciens fidèles, a été humilié et démis de ses fonctions de vice-président la semaine dernière, après un bras de fer avec la première dame, Grace Mugabe.

Le chef de l’armée dénonce également « la détresse, de l’inquiétude et du désespoir et des querelles dans le pays ». « A cause de ces querelles, il n’y a eu aucun développement significatif dans le pays ces cinq dernières années », a-t-il déploré.

Honoré Yoda
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

France : Dans le cadre de l’enquête sur le Crash de Charm el-Cheikh, le Parquet de Bobigny ordonne un non-lieu

Ce lundi 13 novembre dans la commune française de Bobigny, le juge chargé de l’enquête sur le crash d’un Boeing 737 de la compagnie Flash Airlines qui s’était abîmé en mer au large de Charm el-Cheikh en (...)

Reflet 7 : Le récapitulatif de l’actualité de la semaine écoulée

Chers internautes et lecteurs de Refletafrique.net, c’est avec un réel plaisir que la Rédaction vous souhaite une bonne reprise de semaine, à travers le Reflet 7 de ce lundi qui récapitule (...)

Lybie : Le président de la commission de l’Union Africaine (UA) estime que plus de 3.800 migrants doivent être secourus d’urgence

L’esclavage qui sévit en Lybie oblige l’Union africaine (UA) à réagir lors de la conférence de presse finale du 5ème Sommet Union africaine-Union européenne à Abidjan en Côte d’Ivoire. Le président de la (...)

Niger : Plus de 13 tonnes de médicaments contrefaits saisis par les services de répression du trafic illicite de stupéfiants

Le lundi 20 novembre 2017 au Niger, la police a présenté à la presse plus de 13 tonnes de produits pharmaceutiques contrefaits. Ces produits sont de provenance indienne et ont traversé le Ghana avec (...)

Commentez