Sixième conférence annuelle de la DGI : Tolérance zéro pour la fraude fiscale au Burkina Faso

Dans sa quête permanente de l’excellence, la Direction Générale des Impôts (DGI) du Burkina tient annuellement des cadres de concertation sur les défis qui se présentent à elle. Ces rencontres annuelles instituées depuis cinq ans maintenant ont toujours permis à cette institution publique de mener des réflexions pour mieux planifier ses activités afin de jouer pleinement son rôle de perceptrice des impôts et des taxes au profit du trésors public burkinabè. Cette année encore, les acteurs du domaine se retrouvent du 20 au 22 décembre 2017 à Ouagadougou pour leur sixième conférence annuelle. Cette fois-ci, ils affûtent leurs armes pour combattre un grand mal qu’est la fraude fiscale.

« La fraude fiscale étant à l’économie d’un pays ce que le cancer est au corps humain, il convient de lui trouver une thérapie appropriée  ». Ces propos de la Directrice Générale Adjointe des impôts madame Brigitte SAMMA lors de l’ouverture de la sixième conférence annuelle de la DGI justifient bien le thème choisit pour cette occasion : « combattre la fraude fiscale au Burkina ».

En effet, au plan international tout comme au plan national, la fraude fiscale constitue un facteur limitant des performances de recouvrement des recettes fiscales avec comme corollaires des conséquences sur le plan économique, financier et social.

Au Burkina, c’est un secret de polichinelle de dire que cette fraude fiscale a pignon sur rue. Dans son allocution devant les participants à la conférence, la Directrice Générale Adjointe des Impôts souligne : « Au Burkina, la fraude fiscale constitue un important facteur de déperdition des recettes fiscales et par conséquent un obstacle majeur à une mobilisation optimale des recettes fiscales avec toutes les conséquences économiques et sociales qui pourraient s’en suivre  ». Elle a ajouté que selon une étude réalisée par la DGI, aucun secteur n’est épargné par cette fraude. Cependant, il existe des domaines de prédilections comme le secteur de l’achat et de la revente, ceux des mines et des bâtiments et travaux publics.

Selon les acteurs des impôts, la fraude fiscale a plusieurs facettes au Burkina. Une cartographie simplifiée des situations de fraudes rencontrées lors des contrôles fiscaux révèle qu’au pays des hommes intègres, cette fraude se manifeste entre autres par la falsification des documents fiscaux, le faux et l’usage du faux, les abus des régimes fiscaux dérogatoires, la fraude liée aux opérations d’importation et à la pratique de la manipulation des prix.

C’est au regard donc de cette situation que la DGI tient cette conférence qui est axée sur le combat du phénomène dans le pays. Elle se veut donc un cadre d’examen de la stratégie de lutte contre cette fraude et a pour objectif la formulation d’un diagnostic, des propositions et des recommandations sur la question à l’attention des décideurs.

Pendant trois jours donc, les participants se pencheront sur l’état des lieux de la fraude fiscale au Burkina, de la stratégie de maitrise du renseignement fiscal et sur l’approche des solutions liées au management et au contrôle afin de lutter efficacement contre le fléau.

Valentin Youmanli Mano
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

« Contrôle spécial ramadan » : Des cas de pratiques illicites de prix et saisi des produits périmés

Dans le cadre de la lutte contre la vie chère, et pour une maitrise des prix des produits de grande consommation en ce mois de ramadan, le ministère en charge du commerce à travers la Direction (...)

Kongoussi : NordGold inaugure sa 3e unité de production d’or

L’entreprise NordGold a inauguré ce jeudi, sa 3e usine qui devrait permettre à l’Etat burkinabè d’engranger 64 milliards de FCFA en dix ans et de créer 350 emplois directs. Le ministre de (...)

Lutte anticorruption au Burkina : Le Réseau national de lutte anti-corruption REN-LAC décèle une impuissance de l’Etat

En vue de faire le point de l’audience qui lui a été accordée par le chef de l’Etat le 27 mars dernier ; Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC), a animé une conférence de presse, ce (...)

PNDES 2016-2020 du gouvernement burkinabè : Le comité technique national évalue les avancées en réalisations

Dans le cadre du processus de suivi du PNDES, le comité technique national du PNDES a organisé une session ordinaire ce mercredi 11 avril 2018 à Ouagadougou. Il s’agit pour le comité de faire le (...)

Commentez