Pérou : le ministre de la culture démissionne suite à la grâce accordée à Alberto Fujimori

La grâce accordée à Alberto Fujimori par Pedro Pablo Kuczynski, condamné pour crimes contre l’humanité à secouer le pays. Ainsi, le ministre de la culture Salvador Del Solar a choisi de quitter le gouvernement pour protester contre cette grâce.

3 jours après la grâce accordée à Alberto Fujimori par le chef de l’Etat Pedro Pablo Kuczynski, le ministre de la culture Salvador Del Solar n’a pas bien accueilli cette décision. Lui, qui s’était toujours opposé à un geste envers Fujimori, a annoncé hier mercredi sa démission.

Il a écrit sur son compte twitter, «  j’ai présenté ma démission en tant que ministre de la culture ». Outre le ministre de la culture, trois parlementaires du camp présidentiel ont déjà quitté le parti de Pedro Pablo Kuczynski pour manifester leur colère. A eux, s’ajoute le président exécutif de la télévision et de la radio publique Hugo Coya, qui lui aussi a remis sa démission.
La décision du président péruvien a provoqué plusieurs manifestations. Les péruviens l’accusent d’avoir négocié politiquement cette mesure en échange de son maintien au pouvoir avec le soutien du mouvement politique fondé par Alberto Fujimori.

Des familles, des victimes de la répression sous les mandats de Fujimori (1990-2000), des partis politiques et des associations de défense des droits de l’homme se préparaient à défiler ce jeudi contre la décision de le gracier.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Fin de la conférence libyenne de Palerme sur une note incertaine.

La conférence sur la Libye qui s’est tenue à Palerme, en Sicile, s’est clôturée ce mardi 13 novembre 2018 sur une note incertaine. Si pour la première fois depuis cinq mois, le Premier ministre libyen (...)

Candidature unique de l’opposition en RDC : Tshisekedi et Kamerhe reculent sous la pression de leur base

L’unité n’a même pas tenu 24 heures : deux poids lourds de l’opposition congolaise ont annoncé dès lundi qu’ils se retiraient de l’accord qu’ils avaient signé la veille pour désigner un candidat unique de (...)

Brésil : après son élection, Jair Bolsonaro compose son équipe

Au lendemain de l’élection de Jair Bolsonaro, les Brésiliens sont partagés entre crainte et optimisme. Le pays est profondément divisé. Le nouveau président d’extrême droite dispose de deux mois pour (...)

« Erdogan Not Welcome » : manifestation à Berlin contre la visite du président turc

Le président turc Recep Tayyip Erdogan achève ce samedi 29 septembre une visite d’État de deux jours en Allemagne. Après des rencontres vendredi avec le président de la République Steinmeier et la (...)

Commentez