Pérou : le ministre de la culture démissionne suite à la grâce accordée à Alberto Fujimori

La grâce accordée à Alberto Fujimori par Pedro Pablo Kuczynski, condamné pour crimes contre l’humanité à secouer le pays. Ainsi, le ministre de la culture Salvador Del Solar a choisi de quitter le gouvernement pour protester contre cette grâce.

3 jours après la grâce accordée à Alberto Fujimori par le chef de l’Etat Pedro Pablo Kuczynski, le ministre de la culture Salvador Del Solar n’a pas bien accueilli cette décision. Lui, qui s’était toujours opposé à un geste envers Fujimori, a annoncé hier mercredi sa démission.

Il a écrit sur son compte twitter, «  j’ai présenté ma démission en tant que ministre de la culture ». Outre le ministre de la culture, trois parlementaires du camp présidentiel ont déjà quitté le parti de Pedro Pablo Kuczynski pour manifester leur colère. A eux, s’ajoute le président exécutif de la télévision et de la radio publique Hugo Coya, qui lui aussi a remis sa démission.
La décision du président péruvien a provoqué plusieurs manifestations. Les péruviens l’accusent d’avoir négocié politiquement cette mesure en échange de son maintien au pouvoir avec le soutien du mouvement politique fondé par Alberto Fujimori.

Des familles, des victimes de la répression sous les mandats de Fujimori (1990-2000), des partis politiques et des associations de défense des droits de l’homme se préparaient à défiler ce jeudi contre la décision de le gracier.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Mali : Ibrahim Boubacar Keïta officiellement réélu président de la République

Le président malien sortant Ibrahim Boubacar Keïta a été officiellement déclaré vainqueur de l‘élection présidentielle et entamera son deuxième mandat de cinq ans le 4 septembre, a annoncé lundi la cour (...)

Présidentielle Malgache : Le président annonce sa candidature pour un second mandat

Le président malgache Hery Rajaonarimampianina a annoncé ce vendredi 17 juillet 2018, qu’il allait briguer un deuxième mandat lors de la présidentielle prévue pour le 7 novembre et le 19 décembre en (...)

Au sommet des BRICS, le président chinois met en garde Washington

« L’unilatéralisme et le protectionnisme progressent et portent un coup sévère au multilatéralisme et au commerce multilatéral », a déclaré le président chinois Xi Jinping, au sommet des BRICS, à (...)

Affaire Benalla : Emmanuel Macron déclare être le seul responsable.

Alors qu’il ne s’est toujours pas exprimé publiquement depuis le début de l’affaire Benalla, Emmanuel Macron a pris la parole ce mardi 24 juillet 2018 devant des élus de la majorité LREM-MoDem et (...)

Commentez