Conférence internationale sur la gouvernance démocratique et les affaires : La démocratie au service de l’entreprenariat

«  La gouvernance, la démocratie et les affaires » : C’est le thème de la conférence internationale qui réunit à Ouagadougou des acteurs du monde des affaires, des gouvernants et autres acteurs du développement. C’est une conférence pour débattre de l’instauration d’espaces démocratiques saints favorables à l’entreprenariat en Afrique. Cette initiative est soutenue par des chefs d’Etat comme le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, Mahamadou Issoufou du Niger et Ibrahim Boubacar Keïta du Mali, qui ont pris part à la cérémonie d’ouverture de la conférence ce mardi 16 janvier 2018.

La conférence internationale sur la gouvernance démocratique et les affaires est une initiative du Mouvement mondial pour la démocratie, le Centre pour l’entreprise privée internationale (CIPE) et l’Africabuisness center (ABC). Elle vise à renforcer la gouvernance démocratique à travers la création de nouvelles voies de participation et de liberté économique en vue d’améliorer les économies des marchés existantes.

Cette rencontre réunie des hommes d’affaires des Etats-Unis, des associations professionnelles, des hommes politiques, des acteurs de la société civile du Burkina Faso et d’autres pays de l’Afrique de l’Ouest. Le choix du Burkina pour une telle rencontre selon le directeur du Mouvement mondial pour la démocratie, Ryota Jonen, se justifie par le fait que le Burkina est une nation de liberté qui a fait preuve de démocratie durant les trois dernières années et dispose d’une politique économique bien ficelée. C’est pourquoi il précise que la tenue de la rencontre de Ouagadougou consiste à faire du «  pays des Hommes intègres » un modèle de démocratie et d’espace économique saint, en Afrique et dans le monde.

Pour Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, la problématique de la gouvernance est devenue une préoccupation commune aussi bien en Afrique que dans les autres pays du monde. Pour lui, elle n’est plus l’apanage des seuls hommes politiques au regard de l’engagement de certaines structures telles que la société civile, le monde des affaires et les partenaires sociaux dans la promotion de la bonne gouvernance. Et d’ajouter que, l’insurrection populaire de 2014est le rejet par le peuple burkinabè, d’une gouvernance devenue peu vertueuse au fil du temps. En effet, le peuple Burkinabès’est résolument engagé à asseoir les bases d’institutions démocratiques, fortes et une gouvernance transparente a-t-il déclaré.

Pour Roch Marc Christian Kaboré, le thème «  Gouvernance, démocratie et affaires  » est interpellateur dans la mesure où il réunit des acteurs différents mais complémentaires que sont les pouvoirs publics, le secteur privé, la société civile et les partenaires sociaux. Ce thème va créer une interaction dynamique pour la bonne gouvernance, socle du développement économique et social durable.
Dans cette même perspective,le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Stéphane Sanou, soutient que « sans démocratie réelle il n’y a pas de liberté d’entreprendre. Et sans affaires florissantes, aucune démocratie moderne ne saurait se construire ».

Valentin Youmanli MANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Mali : Ibrahim Boubacar Keïta officiellement réélu président de la République

Le président malien sortant Ibrahim Boubacar Keïta a été officiellement déclaré vainqueur de l‘élection présidentielle et entamera son deuxième mandat de cinq ans le 4 septembre, a annoncé lundi la cour (...)

Présidentielle Malgache : Le président annonce sa candidature pour un second mandat

Le président malgache Hery Rajaonarimampianina a annoncé ce vendredi 17 juillet 2018, qu’il allait briguer un deuxième mandat lors de la présidentielle prévue pour le 7 novembre et le 19 décembre en (...)

Présidentielle 2020 : voici la stratégie de l’opposition

A la clôture du 2e congrès de l’Union pour le progrès et le changement UPC tenu le dimanche 22 juillet, Zéphirin Diabré s’est prononcé sur les critiques de son rapprochement avec l’ex-majorité le CDP et (...)

2e congrès ordinaire de l’UPC : Zeph reconduit à la tête de l’UPC

La cérémonie de clôture du 2e congrès de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) s’est déroulée hier dimanche dans l’après-midi au palais des sports de Ouaga 2000. Le docteur Zéphirin Diabré a été (...)

Commentez