Côte d’Ivoire :20 ans de prison ferme pour Laurent Gbagbo et 3 de ses anciens ministres

La cour pénale internationale a condamné Laurent Gbagbo, l’ancien président ivoirien à 20 ans de prison, ce jeudi 18 janvier 2018.Il a été condamné à 20 ans de prison ferme pour le braquage de l’Agence nationale de la BCAO, lors la crise post électorale de 2010-2011.

L’ancien président Laurent Gbagboet ses 3 ministres ont écopé d’une peine de 20 ans. Pour ces ministres, une amende de 329 milliards de F CFA s’ajoute à leur peine. Une amendequi sera payée solidairement.
Les ministres Gilbert Aké N’Gbo et Désiré Dallo ont toujours réfuté les accusations portées contre eux dans cette affaire. Néanmoins, en l’absence d’un mandat de dépôt délivré par la Cour, ils sont repartis libres.

En ce qui concerne l’ancien chef d’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, actuellement détenu à la Haye, ainsi que son ex-ministre du Budget, Koné Katinan, en exil au Ghana, des mandats d’arrêt internationaux ont été délivrés à leur encontre.
Par ailleurs, la défense plaide non coupable depuis le début du procès en 2015 qui a été plusieurs fois renvoyé. Selon l’avocat de la défense, à la barre en mars 2016, « tous ces actes ont été posés en période de crise pour des raisons d’Etat et les raisons d’Etat ne se justifient pas ».

En effet, la BCEAO, a été plusieurs fois braquée en Côte d’Ivoire. En2002, au début de la rébellion armée, les agences de la banque auraient été braqués par des rebelles. Il s’agit des agences sous-régionales qui se trouvent à Bouaké, Korhogo et Man. Malgré ces braquages, aucune enquête n’a été faite.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Fin de la conférence libyenne de Palerme sur une note incertaine.

La conférence sur la Libye qui s’est tenue à Palerme, en Sicile, s’est clôturée ce mardi 13 novembre 2018 sur une note incertaine. Si pour la première fois depuis cinq mois, le Premier ministre libyen (...)

Candidature unique de l’opposition en RDC : Tshisekedi et Kamerhe reculent sous la pression de leur base

L’unité n’a même pas tenu 24 heures : deux poids lourds de l’opposition congolaise ont annoncé dès lundi qu’ils se retiraient de l’accord qu’ils avaient signé la veille pour désigner un candidat unique de (...)

Élections à Madagascar : l’ancien président Rajoelina reste en tête (officiel)

Quatre jours après l’élection présidentielle à Madagascar, l’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina reste en tête devant son rival, Marc Ravalomanana, selon les résultats encore partiels (...)

RDC : Martin Fayulu désigné candidat unique de l’opposition à la présidentielle

Martin Fayulu a été désigné candidat unique de l’opposition pour les élections du 23 décembre en République démocratique du Congo. C’est le choix des sept principaux chefs de file de l’opposition à l’issue (...)

Commentez