Organisation Ouest Africaine de la Santé : Bilan de coopération avec la banque mondiale

L’Organisation Ouest Africaine de la Santé et son partenaire la Banque mondiale font le point de leur coopération. Ce lundi 22 janvier 2018, les deux institutions tiennent la deuxième revue du portefeuille des projets de l’OOAS financé par la Banque mondiale. C’est une rencontre pour passer en revue le bilan de la mise en œuvre des projets en 2017, notamment le point des activités de Communication, de Suivi et Evaluation, de Passation des marchés, et de Gestion financière.


Cette rencontre entre l’Organisation ouest africaine de la santé, OOAS et son partenaire technique et financier la banque mondiale,se tient dans le cadre du mécanisme de suivi et d’évaluation des projets de l’Organisation qui sont financés par la Banque mondiale.

Deuxième du genre depuis février 2017, cette revue des projets de l’OOAS financée par la Banque mondiale,permettra aux deux partenaires de faire le point des progrès réalisés dans la mise en œuvre des différents projets en 2017 et d’apprécier la qualité de la collaboration entre les deux institutions.
En effet, entre 2013 à 2017, la Banque Mondiale a octroyé à la CEDEAO et aux Etats membres près de 800 millions de dollars américains d’appui dont plus de 50 millions alloués à la CEDEAO sous forme de dons, faisant d’elle le premier contributeur de la CEDEAO en matière de santé. Cet appui s’est traduit par l’élaboration de la mise en œuvre de cinq projets régionaux dont la coordination régionale est assurée par l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), qui est l’institution spécialisée de la CEDEAO en matière de santé.

Pour le Directeur général adjoint de l’OOAS, le Dr Laurent ASSOBGA, «  la réussite de la mise en œuvre de cesimportantes initiatives passe parla mise en place d’un mécanisme de coordination et de suivi adéquat aussi bien au niveau régional qu’au niveau des pays membres de la CEDEAO ». C’est pourquoi il salue« l’institutionnalisation entre l’OOAS et la Banque de cette revue, qui s’inscrit dans le cadre global du mécanisme de suivi et évaluation des projets et programmes mis en place par l’OOAS, afin d’apprécier les progrès réalisés ».
Pendant deux jours, les deux partenaires se pencheront sur les résultats obtenus, les difficultés rencontrées et proposer des solutions aux différentes préoccupations. Ils partageront également les bonnes pratiques enregistrées dans la mise en œuvre des différentes interventions et dégager des perspectives pour 2018.

Valentin Youmanli MANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina : les cafés restaurants au sein des écoles, une activité rentable à encourager

Les difficiles conditions de vie dans des pays en voie de développement comme le Burkina Faso demeurent une préoccupation majeure. Pour pallier cette situation, nombreux sont ceux qui (...)

Mauritanie : Retiré de l’AGOA, le pays dénonce la "trahison" des Etats-Unis

Le gouvernement de la Mauritanie digère mal la décision des Etats-Unis de lui retirer le statut de partenaire commercial privilégié en Afrique formulé sous l’acronyme AGOA. Dans un communiqué, (...)

Echanges commerciaux entre la côte d’ivoire et le Burkina Faso : 250 milliard en 2016

En marge du 7e traité d’amitié et de coopération cote d’ivoire Burkina Faso qui se tient actuellement à Yamoussoukro, un forum des hommes d’affaires des deux pays s’est tenu ce jeudi 26 juillet. Annoncé (...)

Liberia : George Weah en guerre contre l’inflation

Le président libérien George Weah a annoncé lundi un train de mesures monétaires et fiscales destinées à enrayer la chute du dollar libérien, qui cohabite avec le dollar américain, et lutter contre (...)

Commentez