Yémen : Le gouvernement dénonce des « hors-la-loi »


Les séparatistes du Sud du Yémen ont acheminé ce lundi 29 janvier 2018 des renforts vers Aden, qui est la 2e ville du pays. C’est le lieu où des combats nocturnes ont encore opposés les séparatistes à l’armée du gouvernement qui dénonce des « hors-la-loi ».

La crise a éclaté dimanche entre les séparatistes et le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi. Soutenu par l’Arabie saoudite, elle a donné une nouvelle dimension au conflit qui se poursuit depuis trois ans dans ce pays pauvre de la péninsule arabique.
Les séparatistes étaient précédemment alliés au gouvernement, mais la situation a commencé à se détériorer en avril 2017 quand M. Hadi a limogé l’ancien gouverneur d’Aden, Aidarous al-Zoubaidi. Celui-ci a donc formé le mois suivant un Conseil de transition du sud, autorité parallèle dominée par des sécessionnistes.
Ce Conseil avait fixé un ultimatum la semaine dernière à M. Hadi, en exigeant le départ du Premier ministre Ahmed ben Dagher et des «  changements au gouvernement », accusé de « corruption », faute de quoi un grand sit-in serait organisé à Aden.
L’ultimatum a expiré dimanche 28 janvier 2018 dans la matinée et des affrontements ont éclaté à travers la ville entre des forces séparatistes et des unités gouvernementales. Selon des sources militaires, ces affrontements ont fait au moins 15 morts et 122 blessés, dont des civils, et a aboutit à la prise du siège transitoire du gouvernement et d’autres installations par les séparatistes.

Des sources sécuritaires ont indiqué ce lundi, qu’en fin de journée, les séparatistes se sont rapprochés du palais présidentiel où résident des membres du gouvernement et des affrontements les ont opposés dans la nuit à des soldats loyalistes.
Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a confirmé des combats nocturnes. « Tirs toute la nuit à Aden, y compris à l’arme lourde », a déclaré dans un tweet Alexandre Faite, chef de la délégation du CICR basé dans la capitale Sanaa.
Il a ajouté, «  qu’encore impossible (pour nos équipes) de sortir » de là où elles se trouvent. Il a déploré le fait que, « comme toujours, les civils ne sont pas épargnés par la violence ».

Dans un tweet, le médiateur de l’ONU au Yémen, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, a appelé toutes les parties à « revenir au calme et au dialogue » en ajoutant que les Nations unies sont « toujours disposées à aider pour régler les différends ».
Des sources sécuritaires ont indiqué à l’AFP que les séparatistes faisaient venir des renforts à Aden depuis les provinces d’Abyane (sud) et de Marib (centre). Selon des responsables militaires, les séparatistes ont capturé 210 soldats, mais en ont libéré 70 après des médiations tribales. Les forces pro-Hadi retiennent pour leur part plus de 30 séparatistes.

Selon l’agence gouvernementale Saba, le Premier ministre s’est réuni avec d’autres membres de son cabinet dans la nuit de dimanche à lundi. Cette réunion avait pour but de discuter « des développements militaires et des actes de sabotage ayant visé des installations gouvernementales ».
L’agence a ajouté que ces actes sont dirigés «  contre la légitimité représentée par le président Hadi », soulignant que le gouvernement condamne «  les hors-la-loi représentés par le Conseil du coup de force ».

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

« Contrôle spécial ramadan » : Des cas de pratiques illicites de prix et saisi des produits périmés

Dans le cadre de la lutte contre la vie chère, et pour une maitrise des prix des produits de grande consommation en ce mois de ramadan, le ministère en charge du commerce à travers la Direction (...)

Kongoussi : NordGold inaugure sa 3e unité de production d’or

L’entreprise NordGold a inauguré ce jeudi, sa 3e usine qui devrait permettre à l’Etat burkinabè d’engranger 64 milliards de FCFA en dix ans et de créer 350 emplois directs. Le ministre de (...)

Ile Maurice : La présidente poussée à la démission par un scandale financier

La présidente mauricienne Ameenah Gurib-Fakim, seule femme chef d’Etat d’Afrique va quitter le pouvoir. Impliquée dans un scandale financier, elle est poussée à démissionner de la présidence. Une (...)

Reconstruction de l’Irak : Une conférence internationale au Koweït pour réunir les fonds

Après avoir chassé les djihadistes de Mossoul, dernier bastion de l’Etat Islamique en Irak avec le soutien de leurs partenaires occidentaux, les autorités irakiennes s’activent pour la reconstruction (...)

Commentez